×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Culture

Nuits blanches en Méditerranée

Par L'Economiste | Edition N°:2309 Le 30/06/2006 | Partager

. 6e festival de la musique à Tanger du 4 au 16 juillet . Théâtre et concerts au programme dans la régionLever de rideau le 4 juillet sur la sixième édition du festival de musique de Tanger, «Les Nuits de la Méditerranée». Lancé par l’Institut français de Tanger-Tétouan, il est organisé en partenariat avec l’association Tanger région action culturelle (TRAC) jusqu’au 16 juillet. Le festival conserve cette année la même forme avec laquelle il est né en 2001, c’est-à-dire des soirées thématiques. Neuf nuits, neuf styles différents allant du reggae à la musique andalouse. Parmi les artistes invités figure le talentueux Carlos Nuñez. Ce virtuose de la flûte et de la gaita (cornemuse de Galicie, son pays d’origine) s’est forgé une réputation de défenseur des valeurs celtes, mais aussi de chercheur infatigable de nouvelles sonorités. Il sera accompagné au violon, clavier et percussions par sa troupe. La présence de Carlos Nuñez lors de la nuit espagnole est le fruit d’une collaboration avec l’Institut Cervantes et le soutien du ministère espagnol de la Culture. A noter que ce n’est pas la première fois que les deux représentations culturelles espagnole et française coopèrent. Déjà lors de précédents festivals, elles avaient réussi à réaliser de belles prestations en amenant des artistes de renom. Ce festival sera aussi l’occasion d’un vibrant hommage qui sera rendu à Cheikh Ahmed Zaitouni, musicien et artiste tangérois. Un hommage interprété par le groupe Arabesque et la chanteuse Samira Kadiri. Le groupe propose un bouquet musical méditerranéen qui puise son inspiration dans la tradition andalouse. L’un des évènements phare du festival sera la première représentation à Tanger de la pièce «Bnat Lalla Mennana» (Les filles de Lalla Mennana) de la troupe Takoon. Mise en scène par Samia Akarriou, celle-ci raconte l’histoire de 4 filles et de leur mère autoritaire. L’histoire est inspirée du roman de Federico Garcia Lorca, «La Maison de Bernarda Alba».Ce festival, malgré son caractère pionnier, vient animer les nuits d’été de la ville de Tanger. Tout comme le Tanjazz, il a choisi de se produire à la Mandoubia, un cadre digne et prestigieux. D’autres représentations en région, Larache, Chefchaouen, Tétouan et Ksar el Kebir ont été programmées.


Demandez le programme

4 juillet: Lambda Vibes à Chefchaouen, 5 juillet: Lambda Vibes à Tétouan,7 juillet: Nuit Reggae, Lambda Vibes à la Mandoubia, Tanger8 juillet: Nuit de l’âme, Samira Kadiri, orchestre arabo-andalou à la Mandoubia, Tanger9 juillet: Carlos Nuñez et sa troupe, à la Mandoubia, Tanger10 juillet: Lambda vibes à Larache11 juillet: Lambda vibes à Ksar El Kebir11 juillet: The Candles, concert gratuit à La place des Nations, Tanger12 juillet: Bnat Houriyat, concert gratuit à la place des Nations, Tanger13 juillet: Troupe Takoon «Bnat Lalla Mennana», Mandoubia, Tanger14 juillet: Nuit Indienne Trilok Gurtu et The Misra Brothers15 juillet: Nuit Métissée Gnawa Diffusion, Mandoubia16 juillet: Nuit Africaine, Mahotella Queens, Mandoubia. De notre correspondant, Ali ABJIOU

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc