×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Nucléaire: Les Européens «satisfaits» malgré des divergences

Par L'Economiste | Edition N°:2030 Le 27/05/2005 | Partager

. Crise désamorcée avec l’IranLES Européens sont «satisfaits» du résultat des discussions mercredi 25 mai avec les Iraniens sur le nucléaire parce que le dialogue n’a pas été rompu, mais des divergences persistent, a déclaré jeudi 26 mai une source diplomatique à Paris. Alors que l’Iran menaçait de reprendre des activités nucléaires sensibles, les ministres des Affaires étrangères d’Allemagne, France et Grande-Bretagne, réunis à Genève, ont désamorcé la crise en annonçant pour fin juillet-début août des «propositions détaillées» à Téhéran sur une coopération nucléaire civile, commerciale et politique. «Le résultat nous satisfait parce que la suspension est maintenue par les Iraniens. On reste bien dans le cadre de l’accord de Paris de novembre», a fait valoir une source diplomatique à Paris. L’Iran s’est engagé le 15 novembre à Paris à suspendre toute activité liée à l’enrichissement de l’uranium, afin de ne pas prêter au soupçon qu’il cherche l’arme nucléaire. De leur côté, les Iraniens «ne se sont pas inscrits dans une logique de rupture», relève ce diplomate. «Ils ont décidé de rester dans une logique de négociation». «L’initiative reste du côté européen», a souligné cette source sous couvert d’anonymat. Cette même source reconnaît, toutefois, que les négociateurs iraniens «ont été assez clairs sur la question de l’enrichissement et leur attachement à avoir une capacité d’enrichissement qui leur soit reconnue». «Les Européens ont rappelé leur position qui est que cette capacité d’enrichissement ne répond pas à une logique économique», a-t-il poursuivi. «Et qu’on n’en voit pas la justification». Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc