×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Entreprises

Nouvelle politique de la RAM en direction des TO

Par L'Economiste | Edition N°:453 Le 01/03/1999 | Partager

Jet Tours vient de sceller un partenariat avec la Royal Air Maroc. Le deal consiste à garantir au TO une stabilité des tarifs en contrepartie d'un engagement d'augmentation de l'activité vers le Maroc. Le partenariat n'est pas exclusif, la RAM promet d'étendre cette sorte de "clause de la nation la plus favorisée" à tous les opérateurs qui le souhaitent.


La Royal Air Maroc est en train de revoir de fond en comble sa politique envers les grands tours opérateurs. Plutôt que de conclure des contrats de trois à six mois, le temps que dure une saison touristique, la compagnie nationale propose un nouveau deal à ses partenaires, des contrats "longue durée" avec garantie de stabilité des tarifs appliqués aux chaînes charters "pour leur assurer plus de visibilité", explique M. Abderrafih Zouiten, directeur Pôle France de la RAM. En échange, les voyagistes s'engagent sur des objectifs chiffrés en volume de touristes drainés vers le Maroc.
Jet Tours a signé à son tour une convention avec la RAM. Il n'est pas le premier à conclure ce type de partenariat. D'autres opérateurs dont Accor, Nouvelles Frontières, le Club Med l'avaient fait avant lui. L'entrée tonitruante d'Etapes Nouvelles, la filiale du groupe turc Marmara, spécialisée dans le discount de voyages l'été dernier sur le Maroc, n'est pas étrangère à cette "réaction" du tour operating français. En cassant le prix, ET, comme on l'appelle dans le milieu professionnel, a contraint le monde des TO à réagir.
Jeudi dernier à Casablanca, le président de Jet Tours, M. René-Marc Chikli, parlait d'accord "gagnant-gagnant". Son entrée en vigueur est prévue le 1er novembre prochain, au début de la saison 1999/2000.

Formule Eldorado


Le tour opérateur français s'est engagé à augmenter son flux de 20%, à 36.000 clients par an contre un peu plus de 30.000 touristes qu'il réalise actuellement. Il vient loin derrière le Club Med, Fram et Nouvelles Frontières au départ du marché de l'Hexagone.
Au-delà de la stabilité de la politique tarifaire et de l'offre en sièges que lui garantit la RAM, Jet Tours va s'investir dans la promotion de la destination. Avec son habituel franc-parler, M. Chikli a analysé la situation actuelle du marché: "Le Maroc, qui retrouve son niveau d'activité de la moitié des années 80, pourrait ne pas tirer profit de cette dynamique si d'ici là la capacité d'hébergement ne suit pas", avertit le président de Jet Tours.
Le TO parisien, qui s'est défait du carcan de la tutelle d'Air France (son ex-maison mère), a retrouvé, semble-t-il, toute sa splendeur. Il a achevé la campagne 98 avec une croissance de 25% par rapport à 1997 et prévoit cette année une hausse de 50% sur le Maroc. Présent via deux clubs "Eldorado" à Marrakech (Palmariva où il collabore avec Accor) et à Agadir, Jet Tours n'exclut pas d'aller plus loin, quitte à investir directement ou prendre des participations dans des unités dans l'hôtellerie. Mais dans l'immédiat, l'hypothèse la plus vraisemblable est l'extension de son concept de club vacances Eldorado à d'autres régions du pays comme Ouarzazate, Tanger et Fès.


230.000 clients


Dans le paysage du tour operating français, Jet Tours est à classer plutôt dans la catégorie des challengers face à des mastodontes comme Accor, Nouvelles Frontières, Fram ou le Club Med. Son capital social s'élève à 128,71 millions de FF, avec un effectif de 300 employés en France et à l'étranger. En 1998, Jet Tours a fait voyager 290.000 touristes dont plus de 30.000 vers le Maroc. Le chiffre d'affaires 98/99 (la clôture de l'exercice social est à fin mars) atteindra 1,65 milliard de FF. C'est Holidays Service qui est le réceptif du TO au Maroc.

Abashi SHAMAMBA

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc