×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Entreprises

Notariat: Premier stage pour les clercs

Par L'Economiste | Edition N°:66 Le 11/02/1993 | Partager

La Chambre Nationale du Notariat Moderne du Maroc organisera le 20 Février une journée nationale de stage. Celle-ci, destinée aux clercs et premiers clercs de notaires, a pour thème central la "formation professionnelle notariale, horizons et perspectives" Il s'agit, rappellent les organisateurs, de la première manifestation depuis la création au Maroc du notariat en 1925 qui rassemble les clercs et les premiers clercs de notaires. Les objectifs assignés à cette journée sont de confirmer le rôle du notariat national au service de la sécurité des instruments et des actes juridiques, ainsi que de rechercher les moyens afin d'assurer une meilleure formation susceptible de s'adapter aux techniques juridiques modernes. Dans tous les pays où il est institué (au Maroc par le Dahir du 4 Mai 1925 ), le notariat rempli la fonction d'authentification des actes juridiques, particulièrement importants et dont la sécurité est indispensable à l'ordre public. Le notaire est donc un juriste nommé par Dahir et auquel le législateur a conféré la prérogative de sanctionner par l'authenticité les rapports juridiques et économiques entre particuliers. La mission du notaire ne se limite pas uniquement à la rédaction et à la conservation des actes qu'il reçoit. Sa mission englobe également le devoir de conseil qui oblige le notaire à faire connaître au client l'étendue et la portée de ses droits, ainsi qu'à lui faire mesurer l'ampleur de ses obligations et les conséquences de ses engagements. Aujourd'hui, les techniques notariales ainsi que la culture juridique évoluent très rapidement. Elles sont de plus en plus complexes, intégrées et variées", explique Me Boujida, Président de la Chambre Nationale du Notariat Moderne au Maroc.

"L'émergence sur le marché du droit de concepts nouveaux qui s'insèrent dans la mondialisation des économies, la crise de croissance que vivent certains secteurs de l'économie, la promulgation de nouveaux textes ayant pour effet immédiat des incidences fiscales sur tout acte juridique font que l'environnement de notre profession devient d'un complexité inouïe", ajoute-t-il. Il est donc nécessaire, non seulement pour les notaires, mais également pour les clercs et premiers clercs de faire preuve de rapidité dans la gestion des dossiers, "mais prudence dans la décision, avec en prime, une connaissance approfondie de leur métier".

M.O.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    mareact[email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc