×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

MRE: Opération touristique de charme

Par L'Economiste | Edition N°:1785 Le 08/06/2004 | Partager

. MRE été 2004, action pilote, lancée hier 7 juin. Objectif: Raviver le sentiment d’appartenance nationaleLES Marocains résidents à l’étranger (MRE) bénéficieront, tout au long de cet été 2004, d’offres promotionnelles qui leur sont exclusivement destinées. Les initiateurs de l’opération, en l’occurence le ministère marocain du Tourisme et l’Office national marocain du tourisme (ONMT), en partenariat avec le secrétariat d’Etat en charge des MRE, ont officiellement procédé à son lancement, lundi 7 juin.La campagne promotionnelle “MRE ETE 2004”, première du genre, n’est pas à confondre avec l’opération Kounouz Biladi. Cette dernière, avec son édition spéciale été 2004, s’adresse aux résidents nationaux. MRE ETE 2004 est pour sa part un produit dont la seule cible concerne les MRE en visite au Maroc. L’ opération touche particulièrement les Marocains de France et des Pays du Bénélux (Belgique et Pays- Bas), où se concentrent près de 60% de la communauté marocaine à l’étranger. Des accords ont été passés avec des tour- opérateurs (TO) de ces trois pays pour la commercialisation des offres promotionnelles. Les caractéristiques de ces dernières diffèrent d’un TO à l’autre. Ainsi, un seul TO a été sélectionné en France. Son choix a été motivé par la bonne connaissance dont il dispose de la population immigrée. Safar Tours, dont la base de clientèle est de 150.000 MRE proposera ainsi des séjours dans les principales destinations touristiques (Marrakech, Agadir, Essaouira,..) à divers prix. A titre d’exemple, un MRE établi en France pourra acheter une semaine en demi- pension à partir de 350 euros dans un 3 étoiles et à 495 euros dans un 5 étoiles. En Belgique, trois TO ont été sélectionnés. Ramada Tours, Palmeraie Tours et Jet Air commercialiseront l’offre MRE. Les prix débutent à 25 euros la nuitée dans un 5 étoiles. Quant aux packages, ils seront disponibles à partir de 250 euros jusqu’à 450 euros la semaine. Enfin aux Pays- Bas, le TO choisi proposera des packages à partir de 100 euros. La télévision et la radio, particulièrement celles destinées aux MRE, véhiculeront parallèlement des messages publicitaires, eux-mêmes relayés par des campagnes de communication “produit” menées avec les TO. Des flyers publicitaires sont prévus dans les lieux à forte concentration marocaine (consulats, ambassades, mosquées, foires et salons..). Près de 1,8 million de dirhams ont été consacrés à la campagne de communication. Les TO des autres pays où vit également une importante communauté marocaine ne commercialiseront par les offres dédiées à cette catégorie de clientèle. La cause serait, selon les responsables, une question de temps. “Nous ne disposions pas du temps nécessaire pour agencer, en partenariat avec les TO de l’ensemble des destinations où vivent des Marocains, la commercialisation et la distribution de MRE ETE 2004”, indique Adil Douiri, ministre marocain du Tourisme, lors du point de presse tenu à l’occasion. Il s’agirait ainsi d’une “opération-pilote”, avant de disposer des données complètes relatives aux attentes des MRE. En effet, les TO de certains pays d’accueil, notamment les TO allemands, américains ou britanniques, demandent des informations supplémentaires relatives au comportement des touristes MRE. Ce dont ne disposeraient pas encore les départements marocains concernés. Les différentes études lancées par l’ONMT n’ont par ailleurs pas encore abouti.”Nous nous sommes basés sur les constats effectués l’année dernière à l’occasion de l’opération Kounouz Biladi ETE 2003, ajoute Douiri, en attendant les conclusions des études de l’Office”. Kounouz Biladi ETE 2003 avait eu pour principale cible les MRE. Elle avait montré qu’il s’avérait nécessaire de concevoir une offre adaptée à chaque génération et de la distribuer via des TO établis dans les pays de résidence. Les responsables marocains affirment ainsi que l’offre 2005 devra être “plus fine” car “les connaissances relatives à la cible MRE seront plus approfondies”. Cela devrait permettre par ailleurs d’établir un plan d’action opérationnel sur 7 marchés, au lieu de trois actuellement.Pour la commercialisation, l’outil internet n’a pas été utilisé. Aucun partenariat n’a été conclu avec des sites spécialisés ni même avec ceux de sociétés marocaines. Cela s’expliquerait encore une fois par “le manque de temps”, selon le ministre du Tourisme.Les MRE sont ainsi désormais considérés comme des touristes à part entière, comme c’est le cas depuis près de deux ans. Les statistiques officielles d’entrées de touristes comptabilisent cette catégorie de clientèle évaluée en 2003 à près de deux millions.Amale DAOUD

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc