×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Mourad Chérif, président du Conseil de surveillance de BMCI

Par L'Economiste | Edition N°:2234 Le 15/03/2006 | Partager

. Il prendra ses fonctions après l’AGO du 26 mai . Mustapha Faris, président d’honneur de la banqueMourad Cherif, l’ex-patron de l’OCP, succède à Mustapha Faris à la présidence du Conseil de surveillance de la BMCI. Il prendra ses fonctions après la réunion de ce même conseil qui se tiendra à la suite de l’assemblée générale ordinaire prévue pour le 26 mai prochain. Quant à Mustapha Faris, qui a travaillé à la BMCI pendant plus de 12 ans, Michel Pebreau, président du Groupe BNP Paribas, lui a demandé de demeurer au sein du Conseil qui le nommera président d’honneur de la banque.Avec l’arrivée de Mourad Chérif à ce poste, c’est un gros calibre qui vient renforcer la BMCI. L’homme a derrière lui un parcours prestigieux. Il a été ministre, DG de l’OCP et a présidé aux destinées de l’ONA. Il est actuellement président du Conseil national du commerce extérieur (CNCE).C’est le président sortant, Mustapha Faris qui l’a proposé à ce poste lors de la réunion du Conseil le 10 mars dernier. Cette réunion a été également consacrée à l’examen du rapport de gestion du directoire et les comptes relatifs à l’exercice 2005, ainsi que les projets de résolutions à soumettre à la prochaine AGO. Mourad Chérif est propulsé à la tête du conseil de surveillance à un moment où la banque annonce des résultats en hausse. Ainsi, à fin 2005, le produit net bancaire (PNB) a enregistré une progression de 11,3% par rapport à l’exercice 2004. Il s’établit à environ 1,69 milliard de DH. La banque a également enregistré un résultat net de 492,48 millions de DH, soit une augmentation de plus de 31%, par rapport à l’année précédente. Par ailleurs, le Conseil a décidé de proposer à l’AGO la distribution de dividendes pour un montant de 165,75 millions de DH. Soit un dividende ordinaire de 20 DH par action, et l’affectation du même montant au poste «autres réserves», explique la banque. Le Conseil a également décidé de proposer une augmentation de capital d’un montant de 165,75 millions de DH. Ainsi, il sera porté de 828,76 millions de DH à 994,51 millions. Et ce par incorporation des 165,75 millions de DH prélevés sur le poste «autres réserves» et attribution gratuite d’actions à raison d’une action pour 5 détenues, avec jouissance au 1er janvier 2006.Le titre a été suspendu en Bourse hier (voir aussi De Bonnes Sources). M. Ak.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc