×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Moulay Yacoub/Thermalisme
Vers une destination internationale?

Par L'Economiste | Edition N°:2729 Le 06/03/2008 | Partager

. Un projet porté par CDG Développement et le jordanien Mawared. Des marchés de 1,2 milliard de DH à prendre  FAIRE de la station de Moulay Yacoub un produit thermal de classe internationale. C’est le pari de CDG Développement et son partenaire jordanien, la société Mawared.  En effet, des investissements d’un montant de plus de 129 millions de dollars (1,2 milliard de DH) seront engagés par ces deux partenaires pour la mise en valeur de la station. Une station qui accueille 15.000 curistes par an, soit l’équivalent de 800.000 soins. Des chiffres qu’il est possible d’améliorer pour placer la station au rang des plus grandes destinations en matière de thermalisme. Ses eaux ont autant de vertus que les thermes de Karlovy Vary (République tchèque) ou de la Toscane allemande. Là, les prestations médicales sont considérées, à titre indicatif, comme parmi les meilleures des 100 spas du monde. Et Moulay Yacoub a tous les atouts pour rivaliser avec ces stations: histoire, géographie, climat idéal et prestations de qualité à prix compétitifs. En plus du thermalisme, la région se prête très bien au tourisme de randonnée, de désert et de montagne. Des projets de développement dans ces niches sont à l’étude. Mais, auparavant, il s’agit de gérer les ressources en eau. En effet, un certain nombre de mesures devraient être prises pour limiter les pertes hydriques dans la région et de faire de Moulay Yacoub une destination touristique viable. Par ailleurs, au niveau des thermes, les bains actuellement existants sont anciens et datent du début du siècle. L’infrastructure et les lieux sont en mauvais état avec peu d’espaces pour accueillir un grand nombre de touristes. De ce fait, la première étape sera de délocaliser ces thermes sur une surface plus grande qui pourrait recevoir 1,5 million de visiteurs par an à l’horizon 2012. Les nouvelles installations s’étendront sur une superficie totale de 6.000 m2 et seront conformes aux normes internationales d’hygiène et de sécurité. Elles devraient aussi être faciles d’accès. C’est ce qui explique l’aménagement d’un futur parking avec 1.000 places. Un café-restaurant (300 m2) et des espaces shopping sont au programme. Par ailleurs, le projet a pour objectif la préservation et la réhabilitation du village de Moulay Yacoub. A cet effet, une enveloppe de 22,3 millions de dollars (178 millions de DH) sera débloquée. Ce montant financera un projet hydraulique d’envergure. Lequel comprend, outre une station de traitement des eaux usées, une autre pour le traitement des eaux thermales, la réhabilitation du ruisseau, la mise en place de fontaines et notamment l’installation d’un système d’éoliennes. L’autre volet concerne le bâti. Rappelons que l’hébergement chez l’habitant est une pratique courante. Ceci représente une source de revenus pour la population, considérée parmi les plus pauvres de la région. Mais l’état actuel des maisons ne fournit pas assz de confort et d’hygiène. Ainsi, des microcrédits seront alloués pour la rénovation des maisons. Une offre aux rudiments de l’hôtellerie est prévue. Outre cette dimension sociale, la réalisation d’unités hôtelières de 3, 4 et 5 étoiles est aussi au menu. Le design de la construction de ces nouvelles unités doit être en harmonie avec l’environnement rural. Pour ce qui est des capacités additionnelles, le 4* nécessitera un investissement de 51 millions de dollars. Il sera doté ainsi de 140 chambres standard de 28 m2, 15 suites Junior de 35 m2, 10 suites de 45 m2, 14 bungalows avec jardin privé, et 3 suites bungalows. «Eco Lodge Marocain» est le nom du futur 5* de luxe de Moulay Yacoub. D’un investissement de plus de 13 millions de dollars (104 millions de DH), cet hôtel disposera d’une vue imprenable sur le village. Il offrira une grande capacité litière avec un concept architecturel inspiré du vieux village marocain en paille. Ses hôtes pourront bénéficier de Moulay Yacoub Sothermy Spa et Moulay Yacoub Moorish Spa, deux nouvelles infrastructures qui nécessiteront une enveloppe de plus de 10 millions de dollars (80 millions de DH). Enfin, ces projets participeront à la création de 4.000 emplois directs et indirects dans la région. De notre correspondant,Youness SAAD ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc