×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Moulay Yacoub veut mettre à niveau son agriculture

Par L'Economiste | Edition N°:1723 Le 11/03/2004 | Partager

. La commune rurale de Aïn Kansara bénéficiera d'un projet estimé à 30 millions de DHLes autorités de la province de Moulay Yacoub mettent le paquet sur le volet agricole. Elles lancent un plan d'action pour doper les cultures en bour dans la commune de Aïn Kansara. D'un coût prévisionnel de l'ordre de 30 millions de DH, le projet porte essentiellement sur l'aménagement de 4.000 ha. L'objectif est d'atteindre une marge brute globale de la production végétale de 52 millions de DH, soit une valeur ajoutée de 63%. La production du cheptel passera, par la suite, à 31,8 millions de DH, soit une augmentation de 12%, et la création d'emplois estimée à 552.400 journées de travail. Les opérations programmées prévoient également le remembrement et l'épierrage des exploitations ainsi que la conservation et la protection des terres agricoles contre les érosions. Dans ce même chantier, les plantations fruitières (olivier et câprier) sur une superficie de 400 ha coûteront, quant à elles, quelque 1.092.120 DH. L'apport de matière organique et engrais touchera 3.300 ha. Par ailleurs, les travaux de réalisation et de revêtement de 4.800 mètres linéaires de Seguia et l'installation d'ouvrages hydro-agricoles sont en cours d'exécution. Le coût de cette action s'élève à 2.020.878 DH. Selon un communiqué de la province de Moulay Yacoub, “l'intensification de la production végétale occupe une place de choix parmi les composantes du projet Aïn Kansara, notamment le développement des cultures des céréales, légumineuses et fourrages”. Des plants d'oliviers pour la plantation de 2.080 ha et 30.000 plants de câpriers seront distribués. Des essais seront effectués sur le sol et d'autres tests sont prévus pour améliorer l'engraissement et les conditions sanitaires du troupeau. D'autre part, la province de My Yacoub avait lancé en 1997 des travaux de remembrement du secteur Bled Ben Yetto. L'opération a consisté en l'amélioration des structures foncières par le groupement et la redistribution des lots disséminés et morcelés de 4.262 ha de superficie. Le but était de constituer de grandes parcelles permettant le désenclavement des exploitations agricoles. D'un montant de 2.400.000 DH, les travaux d'exécution sont en cours d'achèvement avec un taux de réalisation de 60%. La province rassure que l'installation des propriétaires dans leurs nouvelles parcelles est prévue d'ici l'été 2004. Reste à signaler que les services du ministère de l'Agriculture procéderont à la réalisation d'autres projets, tels que l'aménagement du périmètre hydo-agricole de Mikkès en aval du barrage Sidi Echahed. De notre correspondant, Youness SAAD ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc