×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Société

Mode marocaine
Nos stylistes ont du talent

Par L'Economiste | Edition N°:3506 Le 12/04/2011 | Partager
Belles créations lors de la 8e édition du défilé Mode made in Morocco
Satin, mousseline, soie et tulle… les tendances

Couleurs chatoyantes pour les modèles beldi. Les coupes sont simples et privilégient le confort

Rendez-vous incontournables de la créativité marocaine, de collections de haute couture traditionnelle, moderne et de prêt-à-porter, les défilés du «Mode made in Morocco» ont fait preuve d’originalité et de créativité.
Cette 8e édition, organisée début avril par Maroc Premium en partenariat avec Mazagan Beach Resort, a vu la participation de 18 stylistes. L’occasion pour découvrir en avant-première les tendances de la nouvelle saison et la diversité de la mode marocaine signée par des stylistes talentueux.
Pour la catégorie prêt-à-porter moderne, sept artistes ont présenté leurs différentes coupes et tenues à un public très averti. Il s’agit des maisons Belliny Couture, Claudy M Créations, Kamalia El Ghazi, Sana Redwani, Jamal Daoudi, Malouka by Siham Bihi et Max and Jan. Pour la haute couture moderne, quatre stylistes ont fait le show: Fadilah Berrada, Frédérique Birkemeyer, Hakim Chemlal et Zahra Yaagoubi. Quant à la haute couture traditionnelle, elle a vu la présentation de sept collections. Il s’agit en l’occurrence des tenues dessinées et réalisées par Merieme Lahlou, Mounia Benjelloun, Nadia Tazi, Fatna Farkh, Radia Harmouchi, Meryem Boussikouk et Amine Mrani.
Ce sont des artistes privilégiant les lignes modernes mais aussi traditionnelles. Par leur travail innovant sur les coupes et les lignes, ils sont en train de forger la nouvelle identité de la mode marocaine, une mode à la fois fière de son patrimoine et de l’excellence de ses brodeurs et maâlems .
Robes de soirée, prêt-à-porter, caftans, bijoux,… les stylistes ont investi dans tous les domaines, créant une mode bien ancrée dans le monde d’aujourd’hui. Autour des notions «nature», «lumière», «femme», «voyage»… différents thèmes ont été affectés à cette exposition. Chaque styliste a donné libre cours à son imagination pour créer son œuvre. Leurs sources d’inspiration ont toutes eu un point commun: la nature. Proposant une collection pour le printemps, certains artistes ont privilégié la couleur verte et les motifs fleuris. Comme le montrent certaines collections, dont les modèles sont tous habillés de cette couleur printanière, mais qui cède peu à peu la place à des notes plus chaudes et plus vives qui annoncent les futures journées ensoleillées de l’été. Entre autres, la couleur rouge, le vert émeraude, le violet, le parme et le fuchsia. D’autres collections sont directement inspirées de la beauté des fleurs et des roses, où les tenues sont ornées de velours et pétales de satin qui s’entremêlent dans une envolée de couleurs fraîches, avec des gouttes d’or, des incrustations de strass, de pierres semi-précieuses, de paillettes et de pierres swarovski appliquées sur des tissus nobles superposés. Quelques artistes ont, par ailleurs, avantagé les couleurs de la mer et de la terre: du blanc de l’écume, du bleu marin, ocre terre ou encore des pigments minéraux. Alors que d’autres ont recouru à la légèreté avec une association des couleurs nacre, sable, blanc, rose, violet et mauve.
Les lignes et les coupes ont été fidèles à la tradition mais revisitées d’une touche de modernité avec différentes formes. Des coupes fluides droites et évasées.
Concernant les tissus, la tendance de cette année se dirige vers le satin, la mousseline, la soie, le lamé et le tulle, sans négliger le jersey agrémenté de soie, le velours et le brocart, le tissu le plus prestigieux pour les tenues traditionnelles. Ils sont travaillés de somptueuses broderies et autres travaux d’aiguille.
La ceinture, accessoire emblématique des tenues marocaines, est omniprésente mais revisitée. Tantôt légère, en velours côtelé et soie rehaussée en métal doré, tantôt brodée avec des fils de soie, décorée avec des fleurs, ou ornée par des pierres ou du swarovski. On la retrouve aussi en cuir, large et ferme, parée de calligraphies peintes à la main et brodées au fil d'or.
Enfin, il convient de noter que ce défilé a prouvé que la mode marocaine, souvent connue à travers le caftan, peut aussi s’exprimer en dehors des lignes traditionnelles. Selon les organisateurs, la demande dans ce créneau est croissante.

Intissar BENCHEKROUN

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc