×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Politique Internationale

Mode: Dans nos vitrines, la tendance est au gris

Par L'Economiste | Edition N°:504 Le 11/05/1999 | Partager

· Accessoires et cosmétiques métallisés
· Look années 50-60 pour les femmes
· Du lin pour les hommes aussi


Les tendances découvertes au cours des derniers défilés de haute couture printemps-été 99 en Europe se profilent dans nos boutiques. Indétrônable, le gris se pavane encore sur les devantures. Pas un gris souris, terne et froid, mais plutôt sous son plus beau jour avec des aspects bleutés, métallisés ou encore décliné en une palette de pastels aussi poudrés les uns que les autres. Il a été étendu aux sacs et chaussures (des chaussures du soir aux sandalettes) ainsi qu'aux vernis à ongles. Les cosmétiques aussi se parent de paillettes irisées dans les tons argent, vers un maquillage lunaire. Le gris a même atteint les tissus d'ameublement, et l'on peut retrouver chez Amalgam à Casablanca des canapés "taupes" en vitrine.
Mais si le gris est encore et toujours à l'honneur, les coupes et les modèles vestimentaires changent. "Rien ne se crée, rien ne se perd, tout se transforme", selon l'adage bien connu. C'est ainsi que, pour les femmes, le look à la "Audrey Hepburn" revient en force.

Version sport


Cette actrice américaine affectionnait particulièrement les corsaires (pantalons courts s'arrêtant mi-mollet, avec une fente sur les côtés) avec des hauts ajustés à col bateau et des mules fines à talons aiguilles. La mode est également aux robes droites sur le genou, toujours avec ce même col bateau, tendance années 50. Les manches mi-longues couvrent les coudes pour des tailleurs à la "Jackie"(1) ou à la Grace Kelly(2).
Côté bucolique et romantique, les blouses paysannes dénudent les épaules et se parent de dentelles. Elles se portent sur des jupes longues, numéro un des défilés de mode pour la saison. On les retrouve dans les boutiques casablancaises au Mâarif, le quartier commercial de Casablanca, à 220 DH en gris pâle avec petites fleurs, ou en blanc dans de la viscose, matière vedette de l'été.
Version sport, là aussi les tendances se bousculent. Le lin fait partie de toutes les modes. On le retrouve moins formel, plus "cool". Chemises larges et pantalons coulissants avec version shorts chez Oceane à Casablanca. Les prix sont de 550 DH pour les chemises et 400 à 600 DH pour les pantalons. Chez Free Gep au Mâarif, le lin se décline en version sport ville avec vestes et pantalons larges dans des couleurs terre, sable, bleu ciel et beaucoup de blanc. Les prix varient entre 850 et 1.000 DH.
Pour les hommes, du lin aussi pour la marque John Ray. Des costumes avec vestes à trois boutons et pantalons à pinces ou cigarettes. Tabac, cognac, havane sont les couleurs vedettes pour des costumes dont les prix débutent à partir de 3.500 DH. Chez Moxe, les costumes sont gris, en Prince de Galles ou laine légère, avec ou sans gilets. Ici, plusieurs déclinaisons de vestes de 3 à 5 boutons avec des prix plus doux qui commencent à partir de 1.600 DH.

Radia LAHLOU

(1) Jacqueline Kennedy, épouse du Président.
(2) Epouse de Rainier, princesse de Monaco.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc