×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

Microsoft épinglé par la défaillance de son système de sécurité

Par L'Economiste | Edition N°:1610 Le 26/09/2003 | Partager

. Virus et piratage… les principales menaces Le fabriquant des logiciels Microsoft traverse une phase difficile. Il vient d'être épinglé par un rapport sur la fiabilité de son système de sécurité. “La suprématie de Microsoft sur le marché des logiciels accroît la vulnérabilité des réseaux face aux virus et aux pirates informatiques”, selon ce rapport d'experts en sécurité informatique qui été publié mercredi dernier. Conséquence: la filiale MSN de Microsoft a annoncé la fermeture de ses services pour le 14 octobre prochain. “Cette décision est l'expression de la responsabilité d'entreprise de MSN qui s'attache à lutter contre les dérives du Web telles que le spam ou la pédophilie”, précise la filiale dans un communiqué. Donc, c'est une décision motivée par des soucis de sécurité.“Le monopole de Microsoft menace les consommateurs de nombreuses façons, mais il est désormais clair qu'il est aussi un risque pour la sécurité nationale”, a averti Ed Black, le président de l'Association des industries informatiques (CCIA), après la présentation du rapport. Ce dernier a été publié à l'occasion d'une réunion, mercredi dernier à Washington, de cette association soutenue par des concurrents de la société de Bill Gates. Réalité ou signe de jalousie? Se référant à des cas récents d'attaques, les experts estiment que Microsoft a été laxiste en matière de sécurité, notamment en voulant privilégier la facilité d'utilisation de ses produits. Ces attaques “ne se transforment pas toutes en épidémies mais cette vulnérabilité se constate plusieurs fois par semaine”, souligne Bruce Schneier, l'un des auteurs de l'étude. “La sécurité de tous nos clients est notre priorité absolue”, a affirmé Sean Sundwall, porte-parole de Microsoft.“Nous avons travaillé avec des experts en matière de confidentialité, des avocats de consommateurs et d'autres spécialistes pour rendre nos systèmes aussi sûrs et fiables que possible”, a souligné Sundwall.Windows, qui permet de faire tourner les différents programmes installés sur un ordinateur, a été visé, en août, par les virus Blaster et SoBig. Ce dernier présentant les taux d'infection les plus rapides jamais vus. Ces virus avaient bloqué des réseaux informatiques entiers et fermé des systèmes internes de certaines entreprises et administrations. “La stratégie de Microsoft d'intégrer une myriade d'applications à son système d'exploitation a largement contribué à le rendre à la fois excessivement complexe et vulnérable”, estime l'expert Daniel Geer, qui a participé à l'étude. Le quasi-monopole que Microsoft a gagné depuis 25 ans est à l'origine de nombreuses batailles juridiques, notamment aux Etats-Unis. Synthèse L'Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc