×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Politique Internationale

Memphis In May: Le Maroc invité d'honneur 1999

Par L'Economiste | Edition N°:439 Le 09/02/1999 | Partager

Après le Portugal en 1998, c'est le Maroc qui sera cette année l'hôte d'honneur de «l'International Week» au festival de Memphis. Cette semaine est l'événement-phare de cette grande manifestation qui se tient tous les ans en mai.

Chaque année la ville de Memphis, la principale ville de l'Etat du Tennessee située dans le centre des Etats-Unis, organise un festival pendant le mois de mai. Celui-ci comporte quatre parties, chacune étant focalisée sur un aspect particulier comme par exemple un concours mondial de barbecue au cours duquel des spécialistes venus du monde entier vont se mesurer dans ce genre de plat dont les Américains raffolent, ou encore un festival de musique classique et un autre de blues. Mais l'événement-phare de Memphis In May est la semaine appelée "International Week" au cours de laquelle un pays invité est l'hôte d'honneur. Un comité spécial constitué de professionnels venant de diverses activités économiques, aussi bien des médecins que des artistes, des hommes d'affaires et même des officiels du gouvernement de l'Etat et de la Municipalité de Memphis, sélectionne plusieurs pays selon des critères bien précis avant de décider de celui qui sera l'invité d'honneur. Après le Portugal en 1998, dont tout le monde à Memphis s'accorde à dire que sa participation fût un véritable triomphe, c'est le Maroc qui est l'invité pour 1999. C'est l'occasion pour l'hôte d'honneur de se faire mieux connaître, non seulement des habitants de Memphis et du Tennessee dans son ensemble, mais aussi des visiteurs qui viennent des quatre coins des Etats-Unis. C'est l'opportunité pour les sponsors américains de commencer à penser sérieusement, quand ce n'est pas encore fait, à se tourner vers un nouveau marché en perspective ou à accroître sa présence dans ce pays. C'est le moment pour les visiteurs de Memphis In May de découvrir les spécialités de l'invité dans des domaines aussi variés que la cuisine, la culture, la musique, la danse, le théâtre ou même les arts plastiques.

La ville de Luther King


La langue, l'histoire ancienne et récente sans oublier la civilisation ou la géographie sont présentes par l'intermédiaire de représentants du pays hôte, officiels, hommes d'affaires ou simples citoyens venus exprès à cette occasion.
Mais l'aspect primordial de cette semaine internationale reste pour les organisateurs de promouvoir et de faire mieux connaître les milieux d'affaires et l'économie du pays invité aux habitants de Memphis, à ceux de l'Etat du Tennessee et bien entendu à toute la région Centre et Sud des Etats-Unis. Il s'agit d'élargir les relations économiques et sociales quand il y en a déjà entre le pays et cette région des Etats-Unis, ou bien d'essayer d'en créer lorsqu'elles n'existent pas. Mais plus encore, les organisateurs choisissent un pays selon des critères politiques, voire ethniques. Par exemple, ils sélectionneront une nation qui soutient les intérêts diplomatiques des Etats-Unis, donc un allié sur le plan des relations internationales.
La diversité de la population du pays invité a également son importance, car les Américains tiennent à leur réputation de pays d'accueil où le mélange de races et de religions est non seulement toléré, mais presque encouragé. Surtout que le Sud a encore un racisme latent très ancré dans les mentalités. Et si les festivals de ce genre tentent de renforcer l'idée de tolérance, c'est à Memphis que le pasteur Martin Luther King, l'un des plus importants leaders des mouvements contre le racisme que les USA aient connu, a été assassiné en 1968.
Mais Memphis c'est aussi la ville d'Elvis Presley où son immense propriété est devenue un musée à la mémoire du chanteur le plus populaire des Etats-Unis, celui que tout le monde appelle encore le "King".
Mais Memphis In May a un autre volet tourné vers l'éducation au sens large et qui s'intitule "Programme international d'échange d'étudiants". Les élèves de plusieurs lycées de Memphis font un séjour de deux semaines dans la nation invitée afin d'apprendre à la connaître un peu mieux.
Ils sont en général logés et nourris chez une famille locale, vont dans l'école la plus proche et vivent exactement comme les jeunes du pays.

Recherche sponsors


Ce programme est destiné aux enfants dont l'âge est compris entre 16 et 18 ans environ. Enfin, les organisateurs qui ont fait au moins deux à trois séjours dans le pays de l'année sont chargés de ramener des exemplaires variés de son artisanat qui sera à leur retour exposé dans toutes les écoles de la ville qui en feront la demande.
Memphis In May, créée en 1977 par quelques habitants de la ville ayant un esprit d'ouverture vers l'étranger, accueillera donc le Maroc du 10 au 16 mai 1999. C'est le troisième pays d'Afrique à être l'invité d'honneur de ce festival, après l'Egypte en 1981, le Kenya en 1989 et la Côte-d'Ivoire en 1994, mais c'est la première fois pour une nation du Maghreb. Le comité organisateur a déjà fait un séjour au Maroc au cours du dernier trimestre de 1998, car la participation active du pays à l'honneur est primordiale à la réussite de la semaine internationale. Pourtant, si l'Ambassade et les représentants officiels du Royaume sont sollicités, il est dommage qu'ils dédaignent la communauté marocaine résidente aux Etats-Unis, afin qu'ils prennent également part aux préparations et surtout qu'elle se sente impliquée dans ce festival d'un genre nouveau qui ne peut que servir les intérêts du Maroc.
Quant aux sociétés privées marocaines, il faut qu'elles comprennent que de telles initiatives sont destinées à promouvoir les échanges commerciaux entre le Royaume et les Etats-Unis et qu'elles ne doivent pas être négligées.
Pour le moment, les organisateurs n'ont pas encore trouvé de compagnies nationales souhaitant avoir le titre de "sponsor officiel" de Memphis In May, mais il y a encore du temps. Surtout que les parrains américains sont loin d'être négligeables et sont présents pour cet événement, Coca-Cola, Budweiser, Northwest Airlines et Jimmy Dean Foods, un gros groupe agro-alimentaire américain. Ce qui prouve pour ceux qui en douteraient encore de l'importance de ce festival du Centre-Est des Etats-Unis. Rendez-vous donc au mois de mai à Memphis.


Memphis, première ville du Tennessee


De petite taille par rapport aux standards américains, le Tennessee a une superficie de 110.000 km2 et ne compte que 5,5 millions d'habitants. C'est un Etat où malgré les problèmes raciaux qui l'ont souvent mis sous le feu des projecteurs de l'actualité notamment en 1968, lorsque le pasteur Martin Luther King a été assassiné dans un motel de Memphis, le mélange des races y reste modeste. En effet, les derniers chiffres montrent qu'il n'y a que 16% de noirs au Tennessee, la majorité de la population étant d'origine anglaise et allemande. Par contre la région métropolitaine de Memphis compte près de 55% de noirs contre 44% de blancs grâce à l'importance de la musique. Les premiers noirs sont arrivés comme esclaves aux alentours de 1700. Pourtant, les noirs ont toujours été relativement tolérés dans cet Etat, surtout grâce à l'importance de la musique. Le plus célèbre enfant de Memphis est bien entendu Elvis Presley qui y est né et dont la maison est devenue le principal musée de la ville.
Mais aussi et peut-être surtout les fameux studios "Sun Records" qui ont vu passer la plupart des chanteurs de blues et de pop music noirs des Etats-Unis, notamment Aretha Franklin, Otis Redding ou encore Wilson Pickett. Economiquement parlant, le Tennessee est un Etat d'abord agricole dont les deux richesses principales sont le tabac et le coton. Toutefois, par la politique de diversification que les Américains ont toujours suivie, le Tennessee a aussi une forte activité manufacturière. C'est ce qui lui permet en plus des méthodes modernes d'irrigation que les agriculteurs utilisent depuis longtemps et malgré les aléas climatiques de ne pas avoir une économie trop tributaire du temps. Et ce sont ses spécificités qui guident le comité d'organisation de Memphis In May de choisir le pays invité. Et le Maroc correspond parfaitement aux critères tant économiques, que culturels et sociaux, sans oublier le côté humain de ce festival annuel. C'est une occasion pour le Royaume de faire de plus ample connaissance d'un Etat et au-delà d'un immense pays où sa percée est encore loin d'être satisfaisante. Il faut espérer qu'il saura se montrer à la hauteur, voire surpasser les invités précédents dont tous les habitants et visiteurs de Memphis In May se souviennent encore avec plaisir et nostalgie.

De notre correspondant aux Etats-Unis, Fayçal BENHSSAIN

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc