×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Meknès/Tourisme
Les marchés français et américain redynamisés

Par L'Economiste | Edition N°:2732 Le 11/03/2008 | Partager

. Mais la destination enregistre un léger recul. Les résidents boudent Meknès A l’instar de toutes les villes du Royaume, janvier n’a pas été un mois fructueux en matière de fréquentation touristique. En effet, la destination affiche une baisse de 1% en termes de nuitées dans les établissements d’hébergement touristique classés par rapport au même mois de l’année 2007. Cette situation s’explique, selon le ministère du Tourisme, principalement par le résultat négatif enregistré par les principaux clients de la ville, en l’occurrence les résidents qui ont plus ou moins boudé la ville. Leurs nuitées ont baissé de 4% par rapport à janvier 2007. Par marchés émetteurs de touristes, on enregistre aussi une dégringolade respective des marchés allemand et italien de 38 et 14 %. Les Français renouent en revanche, avec la destination avec une hausse de 26 % des nuitées et de 22% des arrivées touristiques. Ils sont suivis des touristes espagnols et anglais qui réalisent 26 et 13%. Les Américains, les Hollandais et les touristes de pays arabes ont été également nombreux à visiter la capitale ismaélienne. Ils ont enregistré des hausses respectives de 65, 143 et 67% en termes de nuitées. Côté hôtellerie, les établissements haut de gamme (3* et 4*) se taillent la part du lion avec la réalisation de 82% des nuitées totales enregistrées à Meknès pour le mois de janvier 2008. Ces établissements affichent toutefois des résultats contrastés à ce niveau en comparaison avec la même période de l’année 2007 (+12% pour les 3* et -13% pour les 4*). Les maisons d’hôtes qui accueillent une clientèle plus ou moins aisée, enregistrent, pour leur part, une baisse de près de 50 % par rapport à janvier 2007. De fait, le taux d’occupation moyen des chambres des établissements d’hébergement touristique classés à Meknès perd un point par rapport à janvier 2007. Pour Samir Ezzaher, opérateur touristique et président de la Chambre de commerce et de l’industrie de Meknès, le léger recul de l’activité touristique en janvier est temporaire. De plus, la ville affiche une baisse moins importante que celle constatée à l’échelle nationale qui est de 5% pour le mois de janvier 2008. L’analyse par marché émetteur montre par ailleurs que le bon comportement des nuitées est dû en grande partie aux performances affichées par la clientèle étrangère notamment française, anglaise qui renoue avec la destination.


Promotion

«L’année 2007 marque la fin d’une période de fléchissement de l’activité hôtelière. L’embellie devrait se confirmer cette année grâce aux différentes actions de promotion pilotées par le Conseil régional du tourisme», explique Samir Ezzaher, président de la Chambre de commerce et de l’industrie de Meknès. Par ailleurs, les opérateurs locaux misent aussi sur le lancement – imminent - du plan de développement régional du tourisme. Outre la diversité de ses produits touristiques, Meknès bénéficie d’un évènementiel de plus en plus riche, ponctué de festivals et de rencontres artistiques et culturelles qui ne manquent pas d’attirer les visiteurs.De notre correspondante,Rachida Bami

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc