×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Meknès: Du sport pour lutter contre l’exclusion sociale

Par L'Economiste | Edition N°:2386 Le 19/10/2006 | Partager

. Une réflexion menée pour promouvoir le sport scolaire. L’ouverture des écoles et équipements sportifs au profit des jeunes de quartiers au programmeFruit d’une volonté partagée des milieux associatifs et des autorités locales, la rencontre régionale, organisée le 14 octobre à Meknès sous le thème «Le sport et l’initiative nationale pour le développement humain(INDH)» met en scène, le temps d’une journée, la problématique de l’exclusion des jeunes et le rôle du sport comme outil d’insertion. Pour les différents intervenants, aucun développement durable n’est possible sans une prise en charge de cette tranche importante de la population. Outre le besoin de l’éducation, de la formation, l’accès au sport constitue souvent pour les jeunes un bon levier d’insertion sociale. Selon Mohamed Aderdour, directeur de l’Académie régionale de l’éducation et de la formation, la direction du sport scolaire et la Fédération royale marocaine du sport scolaire en sont conscientes. «Il s’agit de renforcer les infrastructures existantes et de rehausser le niveau des sports scolaires pour accompagner le développement des sports aussi bien au niveau national qu’international et relever le défi de la compétitivité, surtout que les sports scolaires ont été à la base de la naissance d’athlètes marocains, aujourd’hui de renommée internationale», indique-t-il. Ainsi la direction des sports scolaires a procédé à la révision des orientations éducatives tracées dans ce domaine dans la perspective de doter les jeunes scolarisés d’un espace d’échange d’expériences permettant la prévention de la délinquance et de la violence. «En l’absence des terrains de sport dans de nombreux quartiers, nous sommes même prêts à ouvrir les terrains et salles de sport des établissements scolaires aux jeunes des quartiers dans le cadre de conventions de partenariat avec des associations en dehors des heures de scolarisation», ajoute Aderdour.Le délégué provincial du secteur des sports, Allal Rachad, a exprimé par ailleurs la volonté de son département de poursuivre les chantiers de création d’espaces sportives pour accompagner cette initiative de développement. Pour lui les activités liées au sport peuvent également créer des emplois et des activités créatrices de richesse (salles de sport, clubs…). Le délégué provincial des sports n’a pas manqué aussi de soulever le manque d’adhésion des élus et du privé. Ce qui contribue largement dans l’échec de différentes initiatives lancées dans ce domaine.Aujourd’hui, face à la montée de la violence dans les quartiers défavorisés et dans les établissements scolaires, les milieux associatifs de la région Meknès-Tafilalet appellent à la promotion du sport comme outil d’insertion et de lutte contre la délinquance.


Sport pour tous

Le coup d’envoi de la quatrième édition du programme national «Sport pour tous» au service du développement, a été donné au début de ce mois dans plusieurs villes du Maroc dont Meknès. Mis en place par le secrétariat d’Etat à la jeunesse, ce programme d’animation sportive couvre presque toutes les disciplines sportives et comprend des compétitions d’athlétisme, des matches de foot, de basket-ball, de volley-ball, de hand-ball et de tennis de table au grand bonheur des jeunes fans du sport meknassi. De notre correspondante,Rachida BAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc