×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Culture

Meknès: Dar Talib offrira 400 lits aux étudiants démunis

Par L'Economiste | Edition N°:1610 Le 26/09/2003 | Partager

. Ce foyer a coûté près de 9,2 millions de DH. La Fondation Mohammed V a contribué au financement à hauteur de 90%. Le reste a été pris en charge par l'association smaïlia de la villeLa réalisation du projet Dar Talib dans le quartier Marjane est venu combler le manque en logements universitaires. Au total, 400 lits sont offerts par cet établissement qui devra ouvrir ses portes dans quelques jours. Ce projet à caractère social s'inscrit dans le cadre d'un programme national visant l'augmentation de la capacité d'accueil des cités universitaires. “Financé à 90% par la Fondation Mohammed V et à 10% par l'association Grande Ismaïlia de Meknès, Dar Talib aura coûté la bagatelle de 9,26 millions de DH”, indique le vice-président de l'association Abdellatif Saiarh. L'établissement s'apprête donc à accueillir ses premiers locataires. Pour l'instant, la sélection des candidats est en cours. Et les locataires devront payer 150 DH le mois pour avoir un lit au foyer avec toutes les commodités nécessaires. Des centaines de demandes devront être étudiées. Pour être accepté au sein de Dar Talib, il faut répondre à des critères. . Attestations falsifiéesSeuls les étudiants de parents démunis sont admis. Autrement dit, le parent dont le salaire ne dépasse pas 1.500 DH par mois. “Nous recevons souvent des attestations falsifiées. Après enquête, le dossier est automatiquement rejeté. Chaque dossier est décortiqué pour justement ne faire profiter que les nécessiteux”, tient à préciser le directeur de Dar Talib, Hmed Shaki. Autre condition pour accéder à cet internat: les étudiants doivent être de la région de Meknès-Tafilalet. Notons que c'est l'association Grande Ismaïlia qui s'est vu confier la gestion de Dar Talib. Au total, une trentaine de personnes y ont été recrutées. Rappelons que cette association a été fondée en 1986. Dès sa création, elle a oeuvré pour la promotion économique, culturelle et sociale de la ville. L'association compte à son actif de multiples actions comme l'équipement de l'hôpital Mohammed V, la distribution de lunettes, chaises roulantes... L'ONG octroie aussi des microcrédits aux plus défavorisés de la société, spécialement les femmes.Sur le plan économique, l'association a tenu à impliquer les jeunes entrepreneurs dans l'activité industrielle, en mettant sur pied “une pépinière des jeunes promoteurs”. Au total, 22 lots équipés sont mis à la disposition des créateurs de projets dans la zone industrielle Sidi Bouzekri. De notre correspondante, Mouna KHAMLICHI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc