×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

MedZ: Les détails des projets 2007

Par L'Economiste | Edition N°:2429 Le 25/12/2006 | Partager

. De nouvelles zones touristiques à Tanger, Fès et Fnideq. Un pôle industriel à Jorf Lasfar . La zone de Gzenaya étendue 2007 sera l’année de tous les grands projets d’aménagement pour MedZ. Filiale de CDG Développement, l’ex-MHV (Maroc Hôtels et Villages) entend passer à la vitesse supérieure tant en nombre de projets menés qu’en nature des activités concernées. Ayant depuis 2005 troqué son statut d’aménageur de zones touristiques contre celui d’ «inventeur de zones d’activités et des solutions globales d’aménagement territorial», l’entreprise compte bien traduire cette mutation sur le terrain. Pas moins de six nouveaux projets seront lancés l’année prochaine. Ils ont la particularité de couvrir un large éventail de secteurs (tourisme, industrie, technologies et offshoring). La prospection continue, les études de faisabilité pour d’autres chantiers sont lancées. «Et nous comptons nous positionner dans tous les nouveaux métiers du Maroc», déclare Mohamed Ali Ghannam, président-directeur général de MedZ et membre du directoire de CDG Développement (voir entretien). En amont, la société assure une veille stratégique afin d’anticiper les nouveaux métiers et d’accompagner les politiques sectorielles dans leur dimension spatiale. En aval, MedZ offre aux zones spécialisées les services de base de facility management, mais surtout des services spécifiques à chaque secteur, comme ceux relatifs aux télécommunications. Quatre des projets prévus concernent le secteur touristique:■ Pinède à TangerIl s’agit d’une zone résidentielle et touristique à Tanger. Deuxième du genre à être aménagé dans la ville du détroit, le projet s’étend sur quelque 86 hectares. L’étude technique pour sa réalisation est en cours. Le programme porte sur l’aménagement de lots pour 2 hôtels, 14 zones résidentielles et 5 lots d’équipements. Le montant global de l’investissement prévu est de l’ordre de 320 millions de DH. ■ Oued Fès Le projet s’étend sur une surface globale de 164 hectares. En cours d’étude technique, il consistera en l’aménagement de lots pour 5 établissements hôteliers, 15 zones résidentielles, un golf et 2 lots d’équipement. L’investissement prévu est colossal. Il est de 583 millions de DH. ■ Findeq-MdiqIl s’agit de deux zones touristiques prévues en 2007 par MedZ. La première est située à Oued Negro. Elle porte sur une surface de 36 hectares pour une capacité de 1.800 lits prévus. La seconde, Z104, sera aménagée sur une superficie de 104 hectares pour 120 lits, mais surtout un golf de 60 hectares. Le montant de l’investissement n’a pas encore été déterminé, les études préliminaires n’ayant pas été finalisées. Pour la réalisation de ce projet, MedZ fera appel à un partenaire privé pour ce projet. Deux autres projets industriels sont également au programme 2007 de MedZ : ■ Jorf LasfarSitué dans la région d’El Jadida, le projet porte sur l’aménagement d’une zone industrielle sur 500 hectares, déjà propriété de MedZ. En cours d’étude, le projet porte sur 81 unités de grande industrie, 62 unités pour PME-PMI et 58 lots d’équipement. Le montant de l’investissement prévu est de plus de 1,3 milliard de DH, pris en charge par MedZ seule. ■ Gzenaya IIIMedZ entend étendre une zone industrielle déjà existante à Tanger. La surface concernée est de 43 hectares. Les travaux sont déjà lancés. Le programme porte sur 91 unités industrielles, 412 unités d’habitat et 17 lots d’équipement. Le tout, pour une enveloppe de 126 millions de DH. Ces projets s’ajoutent aux succès déjà remportés par ceux installés dans la zone d’Aguedal à Marrakech et Ghandouri à Tanger. Achevés, ils ont concerné des zones touristiques. Ghandouri a porté sur 60 hectares pour 200 millions de DH d’investissements. Au menu, 7 lots d’hôtels, 4 autres résidentiels et autant pour des maisons d’hôte en plus de 11 pour des équipements. La commercialisation est également achevée. «Il ne reste qu’un lot que nous ne commercialisons pas encore en attendant d’avoir les meilleurs enseignes hôtelières», indique Ghannam. Les premiers chantiers ont démarré en novembre dernier.Celle de Marrakech a été mise en place en partenariat avec la commune Mechouar Al Kassabah. Elle a concerné quelque 96 ha (18 lots pour hôtels, 4 zones résidentiels, 15 maisons d’hôte et 13 pour équipements). L’investissement a été de l’ordre de 330 millions de DH. Et ce, avec un montage innovant. La commune concernée, au lieu de faire payer MedZ, a accepté un prix raisonnable tout en bénéficiant d’un intéressement sur le résultat in fine du projet. Celui-ci a été reversé pour l’aménagement de trois tranches de l’avenue Mohammed VI. La quasi-totalité des lots est commercialisée. La valorisation a été de 70%. Certaines unités sont déjà ouvertes. MedZ vient de lancer la commercialisation d’un autre projet dans la ville ocre. Il s’agit d’Ennakhil, une zone résidentielle et touristique sur 181 hectares et portant sur un investissement de 419 millions de DH. 6 hôtels, 36 résidences et 5 maisons d’hôte y sont prévus. Projet également avancé, mais sur un autre registre, celui de Casashore dans la capitale économique. Le montant d’investissement pour cette zone offshoring, dont les plateaux bureaux seront livrés clefs en main, est de l’ordre de 243 millions de DH. Ce projet a été le baptême de feu de la nouvelle orientation de MedZ. L’incubation du projet s’est faite au sein de l’entreprise avant la création par la suite de Casashore S.A., filiale à 100% de la société. Casashore aura à aménager le site, construire les plateaux de bureaux et les équiper en moyens de télécoms performants à travers un partenariat désormais en phase de finalisation. Elle offrira en amont des services aussi bien de base et facility management (gardiennage, propreté) mais aussi à forte valeur ajoutée (guichet unique pour aider les entreprises installées dans leur démarches administratives et de recrutement, services informatiques…).


Maison mère

Derrière la mutation de MedZ, se trouve la maison mère de l’entreprise, CDG Développement. Axant ses activités sur les expertises métiers de ses filiales, CDG Développement opère aujourd’hui dans plusieurs secteurs d’activité. Elle couvre tous les métiers non financiers du groupe CDG. A commencer par l’ingénierie, la promotion et l’aménagement. Le pôle intervient également dans le tourisme. L’objectif est d’accompagner la vision 2010 tout en réalisant des investissements rentables. Egalement dans son cahier des charges, les grands projets urbains et la protection de l’environnement. D’ailleurs, tous les projets initiés comportent une composante espaces verts.T. Q.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc