×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Culture

Mecca-Cola: El Alami répond à Mathlouti

Par L'Economiste | Edition N°:1695 Le 30/01/2004 | Partager

1. Suite au communiqué de presse paru dans votre édition du 29 Janvier 2003, je vous prie de bien vouloir, conformément à la loi, publier les mises au point suivantes et dans les mêmes conditions et emplacements, soit à la page 6 de votre journal.2. Je tiens à rappeler :a. Qu'en date du 8 Avril 2003, une conférence de presse a été tenue à Casablanca, dans laquelle M. Taoufik Mathlouti a annoncé officiellement son partenariat avec la société Mecca-Cola et moi-même et qu'à ce titre, il ne peut retirer le droit d'utiliser la marque unilatéralement sans écrit de sa part préalable, motivant une telle décision.b. Taoufik Mathlouti est actionnaire et administrateur de la société Mecca-Cola Maroc et qu'à ce titre il ne peut ignorer que tout changement d'administrateur ou de président, ne peut se décider que dans le cadre d'une assemblée générale, et ce, conformément aux statuts de la société marocaine.c. Concernant la mauvaise gestion et la gestion hasardeuse de la société, nous considérons que ces déclarations sont extrêmement préjudiciables autant à la société Mecca-Cola Maroc, qu'à son Président, d'autant plus qu'en date du 26 Janvier 2004, une réunion s'est tenue dans une fiduciaire importante de Casablanca avec M. Haroun CHETIBI, de la société Mecca-Cola Internationale mandaté par M. Taoufik Mathlouti et qu'il a été décidé de confier à cette fiduciaire la mission d'auditer les comptes de la société Mecca-Cola Maroc pour ensuite décider des investissements nécessaires à la restructuration de la société marocaine.Lors de cette réunion qui s'est tenue en présence du Président de la fiduciaire, il n'a à aucun moment donné, été question de mauvaise gestion frauduleuse, ni du retrait de la marque, bien au contraire.d. Les déficits annoncés sont bien supérieurs à la réalité.e. Les montants dus par Mecca-Cola Maroc à la société mère sont de l'ordre de 300.000 euros desquels il faut déduire toutes les dépenses engagées par Mecca-Cola Maroc pour M. Taoufik Mathlouti lors de son séjour de deux mois en Juillet et Août 2003 avec sa famille ainsi que tous les frais de déplacement de M. Taoufik Mathlouti, au Maroc, lorsque la société mère ne pouvait se permettre à cette époque de les supporter. De plus, les dernières livraisons effectuées à Mecca-Cola Maroc relatives aux bouteilles de 1,5L ont souffert avant leur expédition des méfaits de la canicule en France et que plus de 50% des marchandises livrées ont été soit retournées par nos clients, soit en cours de récupération sur le marché du fait d'une qualité défaillante, le préjudice subi est de l'ordre de 100.000 euros, compte tenu des frais de douane, de transport et autres, ce qui réduit la dette due par Mecca-Cola Maroc à environ 160.000 euros. A ce sujet, le public marocain peut constater la différence énorme entre la qualité et le goût du produit importé soit le 1,5L, par rapport au produit fabriqué au Maroc, soit le litre, il suffit d'aller dans le marché marocain, se procurer ces boissons pour en avoir la preuve. D'ailleurs, lors de son séjour au Maroc le 25 Janvier 2004, M. Haroun CHETIBI a pu constater que le 1,5L acheté à l'hypermarché Mamoun était de son propre aveu infect. Ce qui nous a causé d'énormes préjudices. De plus, lors de la création de la société Mecca-Cola Maroc, M. Taoufik Mathlouti ne détenait que 1% des parts de la société et que nous lui avons cédé « en garantie » des créances que nous lui devions, 64% du capital de la société. Pour information, M. Taoufik Mathlouti n'a jamais versé 1DH dans le capital de la société Mecca-Cola Maroc, l'office des changes en fait foi.f. Aucun équipement n'a été livré par la société mère.g. Concernant les équipements donnés en garantie, il est du pouvoir du Président de procéder à tout acte de ce genre et même de leur vente de par les pouvoirs qui lui ont été conférés par le conseil d'administration et les statuts de la société.h. Nous confirmons qu'à ce jour la société Mecca-Cola Maroc n'a jamais reçu d'écrits relatifs aux déclarations de M. Taoufik Mathlouti, que ce soit concernant la marque ou aux autres allégations, et qu'il nous semble extrêmement surprenant de la part d'un personnage tel que M. Taoufik Mathlouti qu'il en arrive à ce genre de procédé sans avoir au préalable informé la société par écrit des reproches qu'il pouvait tenir à son encontre. M. Taoufik Mathlouti qui a établi sa notoriété de par le monde sur son intégrité et sa moralité, aurait dû, lui en tant que «juriste», avant de tenir des propos diffamatoires à l'encontre de ses partenaires, de manière publique, les faire dans un cadre juridique de société anonyme marocaine, via les assemblées d'actionnaires et les conseils d'administration, dont il fait partie. Nous espérons que M. Taoufik Mathlouti fera une déclaration qui contredit ces propos, mais nous déclarons d'ores et déjà que nous nous réservons le droit de poursuivre M. Taoufik Mathlouti et la société Mecca-Cola Internationale pour propos diffamatoires et injurieux, et que nous userons du droit pour préserver nos intérêts.Nous confirmons à nos distributeurs et nos fournisseurs que Mecca-Cola Maroc est toujours le représentant légal et unique de Mecca-Cola et que M. Omar El Alami en est le Président.De plus, nous donnerons d'autres informations relatives à cette affaire après en avoir débattu avec Mecca-Cola Internationale très prochainement”. Omar El Alami

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc