×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

Mauritanie/législatives: L’ex-opposition l’emporte

Par L'Economiste | Edition N°:2408 Le 24/11/2006 | Partager

. 26 sièges de députés sur les 43 pourvus à l’issue du premier tourLA coalition de l’opposition à l’ancien régime a remporté 26 sièges de députés sur les 43 pourvus à l’issue du premier tour des élections législatives de dimanche en Mauritanie, les premières organisées depuis le coup d’Etat militaire d’août 2005.Les 52 autres sièges de l’Assemblée nationale, qui en compte 95, restent en ballottage pour le second tour des législatives prévu le 3 décembre, a indiqué mercredi dernier le ministère, en communiquant les résultats complets provisoires du premier tour.Après l’adoption de la nouvelle Constitution en juin, les élections du 19 novembre représentent le premier d’une série de scrutins destinés à rendre le pouvoir aux civils au terme d’une transition engagée par la junte qui a déposé en août 2005 l’ex-président Maaouiya Ould Taya, exilé au Qatar depuis.Le taux de participation pour les élections législatives et municipales dans ce pays de plus de trois millions d’habitants s’élève à 73%.La Coalition des forces du changement démocratique (CFCD), créée en mai pour barrer la route à l’ex-parti au pouvoir, compte notamment dans ses rangs le Rassemblement des forces démocratiques (RFD) qui emporte à lui seul 12 sièges.Le RFD est suivi par l’Alliance populaire progressiste (APP), autre membre de la coalition qui a 4 sièges, tout comme le Parti républicain pour la démocratie et le renouveau (PRDR, ex-parti au pouvoir).L’Union des forces de progrès (UFP, membre du CFCD) obtient 3 sièges et les islamistes font leur entrée à l’assemblée avec 2 députés.Cinq autres petits partis politiques, dont certains font partie de la coalition, totalisent 8 sièges, tandis que dix autres sièges reviennent à des indépendants.Pour les élections municipales, les résultats sont caractérisés par un grand émiettement des suffrages. Les partis politiques dans leur ensemble remportent 62,81% des sièges des conseils municipaux des 216 communes du pays, le reste revenant aux indépendants.La coalition de l’opposition a remporté les deux plus grandes villes: Nouakchott la capitale et Nouadhibou, le grand port du nord. Les islamistes, qui font partie de cette coalition, ont remporté trois des neuf communes de Nouakchott.L’ensemble des observateurs et des partis politiques ont considéré ce vote comme libre et transparent.Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc