×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Entreprise Internationale

    Matra Communication: pour une alliance

    Par L'Economiste | Edition N°:20 Le 12/03/1992 | Partager

    MATRA Communication, la filiale télécommunications du groupe Matra est engagée dans d'importantes négociations industrielles et financières avec plusieurs groupes européens et américains.
    Le numéro deux français des télécommunications, qui fabrique une gamme de PABX (autocommutateurs privés), des terminaux (postes téléphoniques, répondeurs) et excelle dans les communications mobiles et les réseaux sécurisés, devrait, en effet, nouer une alliance dans les mois qui viennent. Les américains ATT et Motorola, le Canadien Northern Telecom, le Suisse Ascom, le Hollandais Philips, l'Italien Italtel et des constructeurs allemands sont en lice. Matra Communication, bien positionnée en France et en Allemagne, est en quête d'alliance pour faire face à des investissements en recherche de plus en plus lourds et rattraper le retard pris par la génération de radio-téléphone numérique européen, lequel retard lui aura coûté une centaine de millions de Francs en 1991. L'autre raison pour laquelle la filiale télécom de Matra est engagée dans des négociations relève de son divorce avec Ericson et de la perte d'autres alliés passés dans l'orbite de ses adversaires. Maintenant que les candidats potentiels sont nombreux, le président de Matra, Jean-Luc Lagardère, pourrait bien faire monter les enchères.

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc