×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Marrakech/enseignement
20 nouveaux établissements scolaires

Par L'Economiste | Edition N°:3360 Le 13/09/2010 | Partager

. 15.397 élèves de plus cette rentrée. La formation et la lutte contre l’abandon scolaire au programmeCe sont quelque 432.344 élèves qui rejoindront les bancs de l’école le 15 septembre prochain dans la région du Marrakech-Tensift-Al Haouz. Soit près de 15.397 de plus que l’an dernier. La moitié d’entre eux sont inscrits au primaire. C’est ce que viennent d’annoncer les responsables de la délégation de l’Education nationale de Marrakech. 20 nouveaux établissements ouvriront leurs portes cette année pour accueillir les élèves de la région. Ce qui portera au total le nombre d’écoles (primaire et secondaire) à 897 établissements. Au cours des dernières années, le secteur de l’enseignement et de l’éducation à Marrakech a enregistré un développement soutenu, notamment en ce qui concerne la généralisation de la scolarisation dans l’enseignement primaire et l’augmentation du nombre d’élèves scolarisés. C’est la province de Marrakech qui accapare le gros lot avec près de 124.000 inscrits dont 45.000 dans les zones rurales. Au niveau de l’enseignement secondaire qualifiant, le nombre des inscrits dans les différents niveaux va atteindre 61.994 élèves (une croissance de 4.812 élèves, en comparaison avec l’année dernière), dont 20.709 nouveaux inscrits. Ils seront répartis sur 62 lycées au niveau de la région (avec 3 nouveaux établissements scolaires). A l’instar des autres régions du Royaume, l’enseignement dans la région de Marrakech-Tensift-Al Haouz a toujours fait face aux problèmes d’absentéisme des enseignants, d’absence de mobilisation et des retards dans la rentrée effective. C’est pour lutter contre ces fléaux qu’une réunion d’urgence a été tenue à la wilaya de Marrakech.Objectif: mettre en place un dispositif clair pour une rentrée scolaire réelle dès le 16 septembre avec un démarrage effectif des cours, insiste Mohamed Mhidia, wali de la région. La rentrée scolaire de cette année mettra l’accent sur 6 points, précise de son côté Mohamed Khalid Chouli, directeur de l’académie régionale de l’enseignement de Marrakech-Tensift-Al Haouz. Parmi ces axes, la promotion de l’enseignement préscolaire, la mise à niveau des établissements scolaires, la lutte contre la déperdition scolaire, l’amélioration de la qualité de l’enseignement et l’insertion des techniques de communication et d’information dans les cursus scolaires. Une plus grande place au renforcement de la formation des enseignants et des hommes de l’école. Cette démarche intervient en application du plan d’urgence pour l’enseignement qui entame sa deuxième année d’application. De notre correspondante, Badra BERRISSOULE

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc