×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Société

Marrakech veut aussi rouler à vélo

Par L'Economiste | Edition N°:2732 Le 11/03/2008 | Partager

. L’occasion de promouvoir ce moyen de déplacement. Et de sensibiliser contre les accidents de la circulation Vive le vélo! Dimanche dernier, la star de Marrakech était incontestablement la bicyclette. Cette journée dédiée à ce moyen de locomotion a connu un vif succès. Très tôt, les amateurs se sont retrouvés devant les portes du lycée Victor Hugo pour une grande balade à travers la ville. Plus de 200 cyclistes, de tout âge, ont ainsi répondu au rendez-vous donné pour encourager la pratique du vélo. «Il est tout à fait possible d’envisager une ville moderne avec une haute qualité de vie environnementale, adaptée aux déplacements quotidiens et de centaines de milliers de personnes sans que l’automobile ne soit une fatalité», commente cet usager. D’ailleurs, à l’échelle internationale, plusieurs villes ont réussi à changer le plan urbanistique et accorder une place privilégiée aux pistes cyclables. La manifestation organisée de l’association Kamal & Omar de lutte était également l’occasion, ce 9 mars, de faire de la prévention contre les accidents de la circulation. L’un des fondateurs de l’association, psychiatre de profession, en sait quelque chose. Son fils est mort des suites d’un accident causé par un chauffard. Et c’est en hommage au jeune adolescent que cette promenade urbaine a été mise sur pied. Au menu, sport, protection de l’environnement, mode de transport écologique... Tout au long du circuit tracé dans la ville, les cyclistes ont scandé des slogans contre la violence routière. Encadré par la protection civile, les services de police, la parade a traversé Marrakech en toute sérénité, sans compétition et dans un esprit de fête. C’est en partenariat avec plusieurs ONG locales (Rotary Club, le Grand Atlas… que le collectif mené par l’association Kamal et Omar a initié cette «matinée libre vélo». «Sensibiliser les populations aux méfaits de la violence routière passe par une amélioration de l’image du vélo auprès du public», indiquent ses organisateurs. L’initiative a remporté un vif succès et le collectif promet d’organiser cette parade mensuellement.Rappelons que Marrakech est la ville qui abrite le plus grand nombre de bicyclettes dans le Royaume. Le parc moto et vélo dépasse les 400.000 véhicules. Ses utilisateurs sont au même rang que les piétons, c’est-à-dire les plus vulnérables face aux accidents de la route. Depuis sa naissance en 2004, Kamal & Omar a participé à de nombreuses campagnes de prévention routière à l’échelle nationale et internationale en menant différentes actions. Son objectif est de mener une sensibilisation à travers des distributions d’autocollants suggestifs aux chauffeurs de taxi et aux femmes rurales pour éveiller leur conscience sur les dangers de la circulation. Des actions ponctuelles sont également menées sur le terrain auprès du Croissant Rouge marocain et de la Protection civile. Kamal & Omar mène aussi des actions de campagne de sensibilisation auprès des écoles publiques et privées de Marrakech, avec la collaboration des enseignants et des parents. De notre correspondante,Badra Berrissoule

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc