×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Marrakech: La protection civile fait son show aux écoliers

Par L'Economiste | Edition N°:2227 Le 06/03/2006 | Partager

POUR la deuxième fois, les sapeurs-pompiers ouvrent grandes leurs portes à l’occasion de la journée mondiale de la protection civile. Objectif cette année: une sensibilisation des écoliers aux risques d’incendies. Les écoles ont été toutes invitées à la caserne de Marrakech pour des démonstrations sur place. De nombreux officiels y ont assisté, mais les plus émerveillés étaient les enfants. Les chérubins ne se sont pas inquiétés outre mesure, pas plus du feu déclenché par l’explosion d’une bonbonne de gaz, que d’un blocage dans un véhicule après accident. Question de confiance… Dans la démonstration, le camion échelle, muni de lances, a pu maîtriser le feu en moins de dix minutes (chronomètre en main), les «victimes» ont été sorties des flammes et descendues à l’aide soit d’une échelle, soit d’une corde, accompagnés par un sapeur-pompier. Les ambulances ont transporté au fur et à mesure les victimes et les ont emmenées avec médecins et infirmiers à bord… Dans la région Tensift-Al Haouz, les interventions de la protection civile concernent plus les accidents de la circulation. En 2005, l’on dénombrait 12.000 mouvements d’ambulance. Les secours après accident de voiture dépassent les 6.300 alors que les interventions pour incendies se sont élevées à plus de 800 cas. Des chiffres qui vont crescendo dans une ville qui connaît un développement grandissant (cf. www.leconomiste.com). Côté équipement et surtout ressources humaines, la protection civile est en déficit. La caserne de Marrakech fonctionne avec 11 camions d’incendie en plus d’un véhicule à grande échelle et 25 ambulances. Soit une ambulance pour 147.000 habitants. Au total, 200 personnes y compris des agents d’administration travaillent pour la couverture de toute une région et la présence de 7 centres de secours de proximité. C’est-à-dire un pompier pour 16.000 habitants.De notre correspondante, Badra BERRISSOULE

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc