×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Politique

Marrakech: Cinq listes pour le Conseil préfectoral

Par L'Economiste | Edition N°:1609 Le 25/09/2003 | Partager

. L'USFP s'allie au PJD et au RNI Elles passent presque inaperçues à Marrakech comme partout d'ailleurs au Maroc. Il s'agit des élections préfectorales dont le scrutin s'est tenu hier 24 septembre à partir de 14 heures. Les trois bureaux de vote pour Marrakech où sont inscrits les 331 électeurs de ces préfectorales ont fermé leur portes à 18 heures de la même journée. A l'heure où nous mettions sous presse, les résultats n'étaient pas encore connus. Il faut croire que la fièvre qui a accompagné les communales a fait oublier le reste. Pas aux yeux des partis cependant. Pour les 27 sièges du Conseil préfectoral de Marrakech, ce sont cinq listes qui ont été déposées. Parmi elles, des candidatures unies avec celle du Parti de l'Istiqlal, l'Union Démocratique et l'Union Constitutionnelle. Deux autres listes combinées avec une mosaïque de partis cette fois-ci bataillent également pour ces élections. A signaler qu'il a été difficile aux formations politiques de présenter 27 candidats. Du coup, certains ont recouru à des listes partagées avec d'autres formations plus au moins proches. Celle de l'USFP (mandataire) demeure la plus surprenante. Le parti de la rose s'est allié au PJD (comme pour la présidence du Conseil de la ville), à l'ADL et le RNI. Deuxième liste combinée, celle du MNP, mandataire avec le MP et (fait encore plus surprenant) un candidat de l'USFP. Aux 27 candidats élus après ce scrutin du 24 septembre, s'y ajouteront 3 autres membres issus des Chambres professionnelles: la CCIS, la Chambre de l'artisanat et celle de l'agriculture. A rappeler que le Conseil préfectoral jouera désormais un rôle important dans la gestion des affaires préfectorales. Parmi ses attributions, les études du plan économique de la préfecture. Il fixe les programmes d'équipement par exemple et prend des mesures pour la promotion de l'investissement… (cf. L'Economiste du 23 septembre 2003, www.leconomiste.com). Evidemment, ses décisions ne sont exécutées qu'une fois approuvées par l'autorité de tutelle. C'est-à-dire l'aval du wali de la région.De notre correspondante, Badra BERRISSOULE

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc