×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Marrakech: Benabbès Taârji quitte la présidence de la CGEM

Par L'Economiste | Edition N°:1536 Le 10/06/2003 | Partager

A l'ouverture du séminaire sur la télédéclaration, co-organisé avec la CNSS, Jalil Benabbès Taârji, président du bureau régional de la CGEM-Marrakech, annonce au passage son retrait de la présidence de la CGEM après deux mandats. Le patronat régional veut par ailleurs vulgariser et sensibiliser ses adhérents, «notamment les mini et microentreprises« sur les facilités des procédures nouvellement mises en place par la CNSS. «Le gain aussi bien en délai qu'en coût est important«, insiste son vice-président, Mohammedi Yacoubi. Evidemment, la section patronale de Marrakech attend plus, à savoir des formations continues sur les nouvelles procédures. Une suggestion qui sera acceptée par les responsables de la CNSS (promotion oblige). Il est question de mettre en place des ateliers aussi bien au sein de la Chambre de Commerce qu'à la CGEM avec des agents de la Caisse pour notamment mieux expliquer aux entrepreneurs le rôle de la CNSS. «Les portes demeurent ouvertes à toute association professionnelle qui désire abonder dans ce sens«, explique-t-on. En revanche, les revendications quant à des échelonnements de payement de cotisations pour des entreprises opérant dans des secteurs qui connaissent des crises (comme le tourisme), elles seront aussitôt renvoyées au cadre réglementaire. «Aussi bien le directeur que le Conseil d'administration ne sont pas habilités à faire ce genre de concessions. «C'est une décision qui revient au gouvernement«, répond Mounir Chraïbi, directeur de la CNSS. Idem pour le plafonnement des retraites. Chraïbi expliquera que suite à une pression des organismes de retraites complémentaires comme la CIMR, l'augmentation du plafonnement a été limitée à 6.000 DH. B. B.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc