×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Maroc Telecom prépare l’offshoring

Par L'Economiste | Edition N°:2309 Le 30/06/2006 | Partager

. Construction d’un câble à fibre optique reliant Asilah à Marseille. Connexion de plus de 500.000 appels simultanésMaroc Telecom affûte ses armes en prévision du développement de l’off-shoring. L’opérateur historique a lancé la construction d’Atlas Offshore, un câble sous-marin à fibre optique entre Asilah et Marseille. Objectif: répondre aux besoins des activités d’offshoring et d’Internet poussé par le haut débit ADSL. D’une longueur totale de 1.634 km, cette liaison nécessitera un investissement global de près de 300 millions de DH. Les travaux de construction, entamés en mai, sont pris en charge par la société française Alcatel Submarine Network. Le câble sera opérationnel en mars 2007. Grâce à une capacité initiale de 40 Gbps (Gigabit/seconde), extensible à 320 Gbps, Atlas Offshore doit permettre la connexion de plus de 500.000 appels simultanés. Selon Maroc Telecom, il va répondre à la demande croissante des centres d’appels et plus généralement des activités d’offshoring. Grandes consommatrices de liaisons sécurisées, ces entreprises pourront se développer grâce aux nouvelles capacités qui seront offertes par cette liaison, indique l’opérateur historique. «Un tel investissement ne peut que confronter la position du Maroc pour l’accueil des entreprises délocalisées sur son territoire, ajoute Maroc Telecom. Rappelons que le pays a initié le projet de l’offshoring, premier pilier du programme Emergence, afin de garantir un maximum d’attractivité pour les opérateurs. L’offre marocaine, bouclée mais pas encore présentée officiellement, est structurée autour de trois volets essentiels (www.leconomiste.com). D’abord, tout ce qui est en relation avec la logistique ou l’infrastructure au niveau des télécoms et des aménagements prêt-à-l’emploi. La première réalisation concrète est Casashore dont les travaux de construction ont démarré début juin. Le deuxième volet est la formation. Les profils en relation avec les filières jugées prioritaires sont déjà identifiés et les mécanismes d’accompagnement des acteurs par l’Etat arrêtés. Le troisième volet est le système incitatif: Une fiscalité du travail allégée avec un IR plafonné à 20% et un régime spécial pour les expatriés. L’Etat offre aussi une défiscalisation complète du premier emploi pour un salaire mensuel inférieur à 550 euros. Il s’engage également à octroyer des aides financières à l’installation, d’exonérer les entreprises de l’IS et d’appliquer des droits de douane inférieurs à 2,5%. Mohamed AKISRA

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc