×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Maroc Leasing
Croissance supérieure au marché

Par L'Economiste | Edition N°:2744 Le 28/03/2008 | Partager

. Les synergies avec la CDG, l’action commerciale…, portent leurs fruits. Chiffre d’affaires, bénéfice et PNB en hausse Après trois ans d’absence sur la scène médiatique, Maroc Leasing affiche des performances financières plus que satisfaisantes. «Nos objectifs du plan triennal 2004/2006 ont été atteints, 2007 était placée sous le signe de la consolidation des acquis», annonce Ali Harraj, PDG de Maroc Leasing. Ainsi, l’activité 2007 de la société de crédit-bail de la CDG, a été marquée par la poursuite des divers projets lancés. En effet, Maroc Leasing a procédé à la stabilisation et au développement du système d’information. A côté de cela, la société a achevé la première étape de convergence aux normes Bâle II et participé au projet de passage aux IFRS dans le cadre de l’approche de la maison mère. Selon Harraj, le passage devrait impacter positivement les comptes de l’entreprise de plus de 20 millions de DH, pour une charge globale de près de 2 millions de DH. Sur le plan de la gestion du risque et du contrôle, une nouvelle application de gestion actif/passif a été mise en place. De plus, le service de l’audit interne a été rattaché au Conseil d’administration. Outre le volet financier, l’activité commerciale de Maroc Leasing a connu la signature de plusieurs conventions avec de nouveaux prescripteurs, l’optimisation des synergies avec la CDG (financement des filiales), et le lancement du produit Assurlease pour le matériel roulant (convention avec Sanad). Au niveau réglementaire, l’exonération TVA et le droit de remboursement étant supprimés, «l’harmonisation du taux de TVA en amont et en aval, ne résout pas pour autant le problème de crédit de TVA, il ne fait que l’atténuer», indique Harraj. Ces efforts transversaux ont porté leurs fruits tant sur le plan des indicateurs d’activité que des résultats financiers. La production totale atteint 1,68 milliard de DH, en progression de 31,2% par rapport à 2006, et une part de marché de 13,5%. «Nous avons dépassé le taux de croissance global du marché, qui se situe autour de 18,1%», fait observer Harraj. Ce chiffre d’affaires est dominé par les crédits-baux mobiliers, qui enregistrent une progression de 69% à 1,2 milliard de DH, compte tenu des orientations visant au développement de ce type de crédit-bail. En termes de clientèle, les PME/PMI constituent 56% du portefeuille clients, suivi des grandes entreprises (40%), le reste concerne les professions libérales.L’encours des immobilisations s’élève à 3,3 milliards de DH, en hausse de 29%, qui est en corrélation avec l’accroissement de production. En parallèle, l’encours des créances en souffrance diminue en 2007 à 173 millions de DH. Concernant le PNB, il augmente de 24% à 112 millions de DH. Pour sa part, le résultat net passe à 50 millions de DH, en hausse de 14%, malgré un impôt s’élevant à 32 millions de DH. Ainsi, la société envisage de distribuer un dividende de 24 DH par action, soit 47% du résultat.M.A.B.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc