×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Maroc-Italie: Grand jeu de séduction

Par L'Economiste | Edition N°:2408 Le 24/11/2006 | Partager

. 30 millions d’habitants, 1 milliard de consommateurs avec les ALE. Les Italiens décidés à encourager l’investissement au RoyaumeGrandes déclarations d’amour réciproques, lors de la cérémonie d’ouverture du forum Italie-Maroc, mercredi à Casablanca (cf.notre édition du 22 novembre). Salah Eddine Mezouar, ministre de l’Industrie et du Commerce, Moulay Hafid Elalamy, patron des patrons, Hassan Bernoussi, directeur général des Investissements, et Joël Sibrac, président du directoire de BMCI, sont venus rassurer, encourager et séduire les hommes d’affaires italiens. Le forum, qui a pris fin hier, a réuni quelque 500 personnes entre hommes d’affaires marocains et opérateurs italiens. Ils sont à peu près 200 à accompagner Emma Bonino, ministre du Commerce international. Bonino, pour qui le Maroc n’a pas de secret du fait de ses anciennes fonctions à l’Union européenne, exprimera son émotion d’être dans ce pays «très spécial». «Ce n’est pas une mer qui nous sépare, mais un lac qui nous réunit», dira-t-elle. Les exportations italiennes vers le Maroc ont atteint, les sept premiers mois de l’année, quelque 712 millions d’euros (près de 7,18 milliards de DH). Une hausse de 28% par rapport à la même période de l’année dernière. Quant aux exportations du Royaume vers ce pays, elles ont été de 326 millions d’euros (près de 3,58 milliards de DH). Elles ont ainsi augmenté de 13% sur un an. Cependant, l’Italie n’est que le 15e sur la liste des investisseurs au Maroc, ce qui fera dire à Bonino que «favoriser l’investissement et la création de joint-ventures» est l’une des priorités du gouvernement italien. Mezouar, qui semble tout à fait d’accord avec ses propos, a insisté sur la timidité des investissements italiens, compte tenu de l’importance du flux des relations commerciales. Il s’est aussi fait l’avocat des réformes menées dans le pays et a transmis la promesse du gouvernement de transformer la proximité géographique en atouts logistiques, afin de favoriser les échanges. A peine arrivé de Paris, où les patrons marocains ont rencontré leurs homologues du Medef, et préparant déja ses valises pour une mission similaire à Madrid, Elalamy a clairement invité les Italiens «à prendre la place qui leur revient», et de faire vite, car «la capacité de partenariat du Maroc n’est pas illimitée». Il a aussi mis en avant les grands champions nationaux capables de résister à la mondialisation et qui s’inscrivent dèjà dans une dimension régionale. Il a préconisé des alliances entre ces «champions» et des entreprises italiennes. Le deal serait gagnant pour les deux parties, assure-t-il. Autre avantage mis en avant par les Marocains: les ALE signés avec les USA, la Turquie et les pays arabes. «Nous vous proposons une alliance avec 30 millions de Marocains, mais aussi avec 1 milliard de consommateurs», lancera Bernoussi. Sibrac, venu rassurer les Italiens sur le secteur bancaire marocain, n’aura qu’un message à faire passer: «Le système bancaire marocain est moderne et efficace!»


Un séjour studieux

Quatre ateliers étaient au programme de ce forum: les instruments de soutien aux échanges euro-méditerranéens et l’arbitrage international; les systèmes bancaires comparés; les secteurs productifs et particularités du tissu économique marocain et, enfin, les infrastructures et zones urbaines au Maroc. L’après-midi d’hier a été consacrée aux rencontres bilatérales B to B.Amine BOUSHABA

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc