×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Maroc-Inde: Le retour de flamme

Par L'Economiste | Edition N°:445 Le 17/02/1999 | Partager

Dans les années 80, l'Inde avait donné bien du souci aux diplomates marocains. Les affaires, en particulier le phosphate et ses dérivés, ont redressé la barre. C'est aujourd'hui une quasi-lune de miel avec ce pays de 950 millions d'habitants.

Le Premier ministre indien, M. Atal Behari Vajpayee, a effectué une visite officielle de deux jours au Maroc (les 13 et 14 février), au cours de laquelle il a été reçu par Sa Majesté le Roi Hassan II, M. Abderrahman Youssoufi et d'autres responsables marocains.
Au terme de ces deux jours, ont été signés trois accords de coopération dans les domaines de l'investissement, du tourisme et de l'information (entre l'Agence Maghreb Presse et Press Trust of India). La «State Bank of India» a ouvert en coopération avec des banques marocaines, une ligne de crédit de 500 millions de Dollars (4.515 milliards de DH) pour financer les échanges commerciaux entre les deux pays, a assuré M. Youssoufi. «Exim Bank projette aussi de signer un accord de partenariat avec la BMCE pour financer les échanges commerciaux entre le Maroc et l'Inde», a-t-il ajouté. Pour témoigner de la volonté de renforcer la coopération bilatérale, SAR le Prince Héritier Sidi Mohammed devra bientôt effectuer une visite officielle en Inde. «Nous voulons établir avec l'Inde des relations de partenariat dans les domaines du commerce, des investissements, de l'industrie pharmaceutique, des chemins de fer, des finances, de la technologie et de la culture», a déclaré le Premier ministre marocain. Il a aussi annoncé la création prochaine d'un conseil d'affaires entre hommes d'affaires marocains et indiens.
Le chef du gouvernement indien a pour sa part assuré que son gouvernement ne ménagera aucun effort pour que la coopération politique et économique entre les deux pays soit l'un des meilleurs exemples de la coopération Sud-Sud.
Après la France et l'Espagne, l'Inde constitue pour le Maroc son troisième client. Les importations en provenance de l'Inde restent cependant très faibles. En effet, les échanges entre les deux pays se sont élevés en 1998 à quelque 500 millions de Dollars, (4.715 milliards de DH) dont plus des trois quarts en faveur de la balance commerciale du Maroc. L'essentiel des exportations vers l'Inde sont constituées de phosphates, d'engrais et d'acide phosphorique.
Dernièrement, les deux pays ont créé une société indo-marocaine, associant l'Office Chérifien des Phosphates (OCP) et le groupe Birla, un important opérateur privé indien. Cette société implantée à Jorf Lasfar commencera lors du premier semestre 1999 à produire de l'acide phosphorique destiné en majeure partie au marché indien. Elle aura une capacité de 30.000 tonnes d'acide phosphorique. o

Nadia BELKHAYAT


Inde: Un potentiel sous contrainte à la pointe de l'informatique


Avec une population de plus de 950 millions d'habitants, l'Inde représente le deuxième plus grand marché du monde après la Chine.
Le pays figure toutefois parmi les pays les plus pauvres du monde avec un PIB par tête de 340 Dollars en 1995. Plus de 50% de la population vit en dessous du seuil de la pauvreté, selon des données de la Banque Mondiale. Une dynamique de croissance soutenue a été observée de 1993 à 1996. Mais depuis deux ans, le rythme des réformes s'est ralenti. L'agriculture représente 30% du PIB, l'industrie et les services en constituent respectivement 30 et 40%. L'Inde est pourtant à la pointe de l'informatique. Le bug de l'an 2000 contribue au boom de l'industrie du logiciel, devenue l'une des toutes premières sur le marché international. Des dizaines de compagnies proposent une main-d'oeuvre bon marché, abondante et très qualifiée.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc