×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Mariage spécial, Oups! spacial

Par L'Economiste | Edition N°:1580 Le 12/08/2003 | Partager

. L'époux est russe, la fiancée américaineLe cosmonaute russe Iouri Malentchenko a épousé à distance sa fiancée américaine dimanche au cours d'une séance de communication entre la station spatiale ISS et la Terre, réalisant ainsi le premier mariage spatial de l'histoire, a rapporté l'agence Interfax.La cérémonie unissant le cosmonaute de 41 ans, en orbite à environ 400 kilomètres d'altitude, et sa promise, Ekaterina Dmitrieva, 26 ans, qui se trouvait dans sa ville natale de Houston, au Texas, s'est déroulée vers 14h00 locales (19h00 GMT).Une fête en l'honneur des nouveaux mariés, à laquelle étaient invités les proches, avait ensuite lieu dans un restaurant italien de Houston, selon la même source. Le collègue américain de Malentchenko à bord de l'ISS devait servir de témoin, tandis qu'un ami de la famille devait jouer le rôle du marié au cours de la cérémonie au Texas.Selon la loi texane, un mariage peut se dérouler même si l'une des parties est absente, mais uniquement pour des raisons valables. Les autorités ont accepté de considérer cette mission dans l'espace comme un motif suffisant.Les deux futurs époux ont préparé l'événement avec soin, se procurant le mois dernier une autorisation de mariage par correspondance auprès d'un tribunal texan et organisant l'acheminement en orbite, dès juin, du costume de circonstance et de l'alliance par le vaisseau cargo Progress.La fiancée, Ekaterina Dmitrieva, qui avait quitté l'URSS à l'âge de quatre ans, a négocié une exclusivité de retransmission de la cérémonie avec une grande chaîne de télévision américaine, tandis que la séance de liaison -dont le coût est estimé entre 8.000 et 10.000 dollars pour une durée d'environ dix minutes- ne leur coûte rien, les cosmonautes ayant le droit de communiquer depuis l'ISS avec leurs proches.L'Agence spatiale russe Rosaviakosmos n'a donné son accord que du bout des lèvres à la cérémonie, après s'y être opposée les premiers temps.L'agence arguait qu'il est contraire au règlement qu'un officier russe en service actif, qui plus est de l'armée de l'air, détenteur de secrets militaires, épouse une étrangère sans en avoir référé à ses supérieurs.Elle avait finalement autorisé cette union, précisant toutefois que Malentchenko devrait probablement répondre à quelques questions à son retour sur Terre, mais «on ne le mettra pas en prison pour cela«, selon le porte-parole de l'Agence aérospatiale russe.Le porte-parole de Rosaviakosmos, Sergueï Gorbounov, a averti cependant qu'à l'avenir, «les mariages dans l'espace seraient interdits« et que cette clause serait mentionnée explicitement dans les contrats des cosmonautes.Iouri, qui avait divorcé récemment, a demandé la main d'Ekaterina en décembre dernier avant de partir en avril dans l'espace avec l'astronaute américain Edward Lu.Le mariage à l'église est prévu en Russie au mois d'octobre, quand le cosmonaute reviendra sur Terre, et la lune de miel devrait se dérouler en Australie. (AFP)

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc