×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Marché monétaire: Faible levée du Trésor

Par L'Economiste | Edition N°:1819 Le 26/07/2004 | Partager

. Les besoins de l’argentier de l’Etat sont totalement satisfaits. Pas de changement au niveau des tauxC’est la stabilité qui prévaut au niveau du marché monétaire quant à l’évolution des taux au jour le jour. En effet, la semaine précédente a coïncidé avec la fin d’une période de réserve monétaire. Ce qui a donné une moyenne hebdomadaire du TMP interbancaire, qui a stagné autour de 2,27%, alors que celle des taux repo était autour de 2,03%. “Les ponctions régulières effectuées par BAM, ont largement contribué à cette stabilité du loyer de l’argent”, expliquent les analystes de BMCE Capital. Ainsi, la banque centrale a résorbé plus de 3,30 milliards de DH en termes de facilités de dépôt à 24 heures et de reprises de liquidité à 7 jours (sur la semaine du 15 au 21 juillet). Quant à cette semaine, qui coïncide avec le début d’une nouvelle période de réserve monétaire, elle ne risque pas de connaître de changement au niveau des taux monétaires, malgré l’écart entre les tombées estimées à 1,98 milliard de DH (du 22 au 28 juillet 2004) et la levée en bons du Trésor de 30 millions de DH, lors de l’adjudication règlement/livraison du 26 de ce mois.La séance adjudicataire de la semaine dernière a été marquée par la faible levée du Trésor de 30 millions de DH seulement. “Alors que la soumission des investisseurs était très importante (3,97 milliards de DH), pour une séance consacrée uniquement au court terme”, est-il indiqué du côté de BMCE Capital. Lors de cette séance, la maturité 13 semaines a concédé 9 points de base, pour passer de 2,38% à 2,29%. Par ailleurs, en levant 30 millions de DH sur la dernière adjudication du mois, l’argentier de l’Etat vient de combler 100% de ses besoins annoncés pour le mois de juillet (Total levées 4,38 milliards de DH, alors que les besoins annoncés étaient de 4 à 4,5 milliards de DH). Le marché secondaire, quant à lui, a enregistré une baisse de ses échanges de 10% par rapport à la semaine précédente. Le montant total échangé est passé de 1,39 milliard de DH à 1,24 milliard. Il est à souligner que 65% des volumes traités ont concerné le long terme contre 30% pour le moyen terme et 5% pour le court terme.Par ailleurs, le deuxième semestre 2004 se présente sous de bons auspices pour le Trésor. “L’excédent de liquidité porté par le marché depuis la cession de la première licence GSM, et sa faible conversion en crédit à l’économie, semblent réduire le circuit de la liquidité à un seul axe: banque, Trésor”, est-il expliqué du côté de BMCE Capital. Une situation qui n’est pas pour déplaire au Trésor, qui voit ainsi ses taux d’endettement diminuer sensiblement. D’autre part, les opérations de privatisation prévues pour cette année, notamment celle déjà réalisée de la BCP, ainsi que la cession du reliquat de Maroc Telecom devraient dissiper toute inquiétude quant au bouclage du budget de l’Etat. Par ailleurs, l’effet “organisation de la Coupe du monde”, qui suscitait la crainte des opérateurs quant à la possibilité d’une reprise des taux d’intérêt dans le cas d’un vote en faveur du Maroc, a abouti finalement à une forte reprise de la demande. Ce qui a engendré une importante détente des taux d’intérêt, notamment sur le long terme.


Méfiance

Les taux sont revenus à des niveaux proches des plus bas atteints une année auparavant. Sachant que la baisse des rendements obligataires escomptée depuis l’annonce de la révision du taux des reprises de liquidité, a été largement stoppée par la méfiance des opérateurs quant à une intervention de la banque centrale. Mais la surliquidité persistante et le rejet relatif du Trésor des soumissions court terme, ont eu raison de la prudence du marché. Aujourd’hui, les opérateurs n’hésitent plus à demander du long terme avec une décote importante.Fédoua TOUNASSI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc