×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Marché monétaire: Coup de pouce de BAM

Par L'Economiste | Edition N°:1510 Le 02/05/2003 | Partager

.Objectif: éviter une plus forte baisse des taux.Les levées du mois pour le Trésor restent en deçà des besoins Compte tenu du passage à une nouvelle réserve, les taux sur le marché monétaire ont connu pendant la semaine du 17 au 23 avril une évolution en dents de scie.Le marché a connu, à partir du 21 avril, une reprise de la demande sur le cash en raison de l'équilibre entre la moyenne constituée et la réserve requise. Deux facteurs ont contribué à amplifier cette tension. La ponction de 1,4 milliard de DH résultant de l'écart entre le règlement des adjudications et les tombées en dette intérieure d'une part et le remboursement des pensions 5 jours (1,5 milliard de DH) d'autre part. Dans ce contexte, les taux ont évolué dans une fourchette comprise entre 2,70 et 3,80%. Face à cette progression, BAM a dû intervenir comme à l'accoutumée et satisfaire la totalité de la demande des banques en pensions 7 jours (2,8 milliards de DH). Cette semaine, c'est la détente qui prévaut au niveau des taux, compte tenu d'une succession d'éléments expansifs de liquidité. D'une part, l'importance du volume des tombées (2,9 milliards de DH) contre un règlement des adjudications limité à 1,2 milliard de DH. Et d'autre part, la paie des fonctionnaires qui porte mensuellement sur un volume proche de 2,6 milliards de DH.“Toutefois, et afin d'éviter toute forte baisse des taux, nous tablons sur une baisse, voire un rejet total des pensions qui seront éventuellement demandées à BAM”, est-il indiqué auprès de la salle de marché de la Banque Populaire. Du côté du marché obligataire, le cumul des levées du Trésor a atteint seulement 4,4 milliards de DH, soit un volume nettement inférieur aux besoins annoncés et qui étaiejnt de l'ordre de 5,5 milliards de DH (www.leconomiste.com).Quant à l'adjudication du 22 avril, elle a été marquée par un volume global soumissionné de 2,9 milliards de DH. Plus de 44% de la demande a été orientée vers les maturités de 26 semaines. Le reste a été réparti entre les bons à 13 semaines à hauteur de 23% et les maturités 52 semaines pour 32%.Par ailleurs, et en dépit de la soumission à la baisse, le Trésor n'a retenu que 43% de la demande sur les maturités 26 et 52 semaines avec des parts respectives de 43 et 57%. Les taux adjugés lors de cette séance ont enregistré deux évolutions divergentes. Ainsi, le TMP 26 semaines a perdu 7 points de base en s'affichant à 3,61%, alors que celui afférent au 52 semaines a gagné 2 points de base se situant à 3,89%. Fédoua TOUNASSI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc