×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Entreprises

M Lorin quitte l'agence McCann-Lorin

Par L'Economiste | Edition N°:30 Le 21/05/1992 | Partager

L'agence de publicité McCann-Lorin passe toute entière sous le contrôle de McCann avec le rachat des parts de M. Frédéric Lorin par McCann Erickson.

Le départ de M. Lorin est expliqué par Melle Ilham Benslimane, sa principale collaboratrice, par "des raisons d'ordre personnel". Le départ accompagné de la vente de ses parts dans l'agence a été rapide.
En effet, en Décembre dernier, M. Lorin confiait à l'Economiste son intention d'augmenter le capital de l'agence pour le porter à 2 millions de DH, sans parler de départ éventuel(1). Selon M. Lorin l'opération devait se faire rapidement.
McCann Erickson a repris la part de 30% qu'avait M. Lorin dans McCann-Lorin, où McCann-USA détenait 70% du capital.

Remous à l'arrivée de McCann

L'agence avait été créée en 1989, à partir d'une association entre McCann-USA et les restes d'une agence marocaine lancée par MM. Lorin et Laraki. Ce dernier est maintenant à la tête de l'agence Toro.
L'arrivée de McCann avait fait des remous dans la profession. Il en était résulté des redistributions de portefeuilles de gros clients internationaux.
M. Frédérick Lorin indiquait, en Décembre dernier, que sur un chiffre d'affaires de l'ordre de 24 millions de DH pour l'année 1991, 60% est généré par des annonceurs internationaux, apportés par McCann.

Ce chiffre d'affaires place l'agence comme "petite parmi les grandes" ou "grande parmi les moyennes". C'est aussi la clientèle internationale qui explique la très forte croissance de l'agence en aussi peu de temps, commente la profession.
McCann-Lorin emploie 14 personnes et s'est distinguée l'année dernière en remportant le trophée de bronze du Mondial de la Publicité Francophone, pour l'annonce presse de son client, La Compagnie Africaine d'Assurances. Il s'agissait de la campagne "Oreilles et défenses" qui comportait un jeu de mots sur l'écoute et la défense des intérêts des clients de cette compagnie. Ce qui avait retenu l'attention dans cette campagne était le fait qu'elle prenait le parti de l'humour, alors que le secteur de l'assurance demeurait sous le coup d'une image de marque très médiocre. C'est aussi McCann-Lorin qui a réalisé le film CAA, qui vient de sortir sur les écrans de TV et qui a été préparé à l'automne dernier. La particularité du spot est de traiter, sous forme symbolique, le risque lui-même, avec des images qui se veulent angoissantes.

Pas assez d'auto-promotion ?

Autre client national remarqué de l'agence, la BCM. L'agence a préparé, notamment, pour la Banque Commerciale du Maroc la campagne "vous avancez nous vous suivons" dont la particularité est de montrer le client plutôt que la banque.
McCann-Lorin avait soigneusement préparé son arrivée sur le marché publicitaire en 1990 par une forte et ciblée campagne de presse.
Cependant, aujourd'hui les observateurs notent que l'agence n'a pas été présélectionnée pour la campagne de base de la privatisation.
Ils estiment que cette absence est peut-être due au fait que McCann avait négligé de capitaliser sa propre image auprès des annonceurs potenciels.

Melle Benslimane, comme le nouveau Directeur Général, M. Jacques Geday(2), annoncent que l'agence aura une politique commerciale plus agressive. "Je suis plus manager que créatif" précise M. Geday qui indique que sa mission est avant tout une mission de développement.
Il fixe, tout en se réservant de faire davantage connaissance avec son marché, deux axes généraux de développement: les budgets internationaux et les annonceurs ou prescripteurs institutionnels.
Parmi ces annonceurs ou prescripteurs, il identifie les ministères, les collectivités locales ou les ambassades et représentations diplomatiques ou commerciales.
"La restructuration de l'agence se fera dans une deuxième phase" annonce-t-il. Melle Benslimane ajoute que la restructuration pourrait prendre la forme de création ou développement de services, notamment dans le hors média tels que le mailling ou la promotion sur les lieux de ventes.

N.S.

(1) Cf L'Economiste du 12 Décembre 1991
(2) Cf Notre rubrique Managers en page 2

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc