×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Politique Internationale

Loto: Files d'attente monstres à Rio pour décrocher le gros lot

Par L'Economiste | Edition N°:617 Le 15/10/1999 | Partager


· La quasi-totalité des Brésiliens parient sur la loterie, misant des sommes pouvant aller jusqu'à 3.000 Dollars
· Des cordelettes suspendues avec des dizaines de billets de banque pour allécher les parieurs


Sortir de la misère, s'acheter une maison, aider ses proches, changer de vie... Les souhaits fusaient le week-end dernier à Rio dans les longues files d'attente devant les guichets de la loterie pour acheter le billet gagnant du Loto: plus de 30 millions de Dollars.
Le tirage a eu lieu dimanche à 20h locales pour tout le Brésil, qui devrait compter cette semaine presque autant de parieurs qu'il ne compte d'habitants.
Accumulé pour la neuvième semaine consécutive, le gros lot a provoqué une fièvre encore plus grande que la semaine dernière quand les paris ont atteint 50 millions de Dollars, selon la Banque d'Etat, Caixa Economica Federal.
"Cette semaine, on doit enregistrer au moins 120 millions de paris (sur 168 millions d'habitants au Brésil). Moi, j'ai déjà totalisé un volume de 250.000 paris contre 168.000 la semaine dernière", a déclaré Maurico Boyd, propriétaire de l'une des loteries du centre de Rio.
Au plafond, des cordelettes sont suspendues avec des dizaines de billets de banques pour allécher les parieurs. Au fond, une table sur laquelle trônent toutes sortes d'amulettes allant de statuettes de saints catholiques aux "orixas" du Candomblé (les divinités des rites afro-brésiliens). Pendant que les cariocas font patiemment la queue sur le trottoir (parfois pendant deux heures en raison des pannes d'ordinateurs), les propriétaires des guichets jubilent.

Trois mètres de papier


La crise touche en effet tous les Brésiliens, appelés à se serrer la ceinture pour réaliser le sévère ajustement budgétaire que le gouvernement s'est engagé à réaliser en échange d'un prêt du Fonds Monétaire International (FMI).
"Cette fois-ci les gens parient plus gros et remplissent plusieurs grilles. Certains jouent plus de 3.000 Dollars, ce qui représente presque trois mètres de papier", a ajouté Boyd, propriétaire des lieux depuis 11 ans. Cette semaine, pour la première fois dans l'histoire de la loterie, la Caixa Economica Federal a décidé d'ouvrir les paris jusqu'à dimanche 16h locales, le tirage ayant lieu à 20h pour le plus gros lot jamais payé. "Je suis fou mais si je gagne je le deviendrai complètement", plaisante un jeune des favelas (bidonvilles) de 18 ans, Allan Rogerio.
"J'achèterai une maison et je deménagerai dans un endroit plus sûr", ajoute-t-il. "La première chose que je ferai c'est sortir ma mère du «morro» (la favela)", déclare quant à lui Alexander Riberio, qui a parié 3 reals (1,5 Dollar). "Après, je m'achèterai une belle maison à Vila Isabel (banlieue nord et populaire) et la Ferrari de Ronaldinho (le joueur de foot). J'aiderai toute ma famille", conclut-il plein d'espoir.
Geraldo, informaticien au chômage depuis six mois et qui refuse de donner son nom de famille, rêve "d'ouvrir une entreprise de construction immobilière". Lui aussi a parié 3 Reals.
Un jeune en cravate, étudiant en droit, Daniel Rodrigues, 24 ans, affirme qu'il ouvrira un négoce, s'achètera des biens immobiliers, investira une partie de l'argent et versera 5% à une institution de charité.
Personne ne semble se préoccuper des statitistiques: selon un professeur de l'Université de Sao Paulo, Adilson Simonis, la probabilité pour que quelqu'un soit le vainqueur est de "1 sur 50 millions", pour la grille la moins chère, avec six numéros.

(AFP)

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc