×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    L'ONPT oriente ses services vers les entreprises

    Par L'Economiste | Edition N°:271 Le 13/03/1997 | Partager

    L'inauguration du siège de l'ONPT a coïncidé avec le lancement de trois nouveaux services : le Rakkas, le Marnis et l'annuaire électronique. Objectif affiché: améliorer la compétitivité des entreprises.


    L'ONPT vient d'inaugurer trois nouveaux services, Rakkas, Marnis et l'annuaire électronique. Baptisé Rakkas, du nom du facteur de 1892, le service radio messagerie permet à un abonné d'être joint à tout moment dans la zone de couverture à partir d'un poste téléphonique fixe ou mobile. La transmission peut également s'effectuer via un ordinateur.
    Rakkas n'est autre qu'un petit récepteur muni d'un terminal, équipé d'un écran. Il affiche différents types de messages: numérique de 15 chiffres au maximum ou alphanumérique (un message en chiffres et en lettres de 80 caractères) ou un bip sonore ou visuel. De même, un signal automatique reçu par Rakkas invite l'abonné à consulter la boîte vocale chaque fois qu'un message y est déposé. L'appel de groupe consiste à envoyer un même message à plusieurs abonnés. Autre service proposé en option: mot de passe demandeur. Il permet aux seuls correspondants connaissant le mot de passe de transmettre des messages au Rakkas.
    L'Office s'attend à 50.000 abonnements dans un premier temps avant d'atteindre 200.000 à l'horizon 2000. Le prix de l'abonnement est fixé à 600 DH l'an.

    Cible large


    Les frais de message à la charge de l'appelant s'élèvent à 2 unités. Quant à l'appareil, il coûte entre 1.000 et 3.000 DH, selon les options qu'il offre en plus des services de base du réseau. L'Office commercialisera le service de radio messagerie à travers son réseau d'agences. Les récepteurs agréés par l'Office seront commercialisés par des sociétés privées.
    La couverture de Rakkas se limite pour l'instant aux principales villes. L'Office compte installer d'autres stations pour généraliser la couverture à l'ensemble du territoire. Car le système de radio messagerie est conçu sur la base d'un central de radio messagerie et d'un réseau d'émission comprenant les stations de base. Le coût de lancement de Rakkas est de l'ordre de 40 millions de DH.
    La cible visée par cet appareil tenant dans une poche est large: elle va des VRP en tournée, personnel médical de garde au transporteur en passant par le personnel en relation avec le bâtiment. Les jeunes de moins de vingt ans ne sont pas en reste. Ailleurs, ce service «fait ravage chez les jeunes qui peuvent communiquer à tout moment avec les copains, la famille», indique un communiqué de presse.

    L'Office a également lancé le Réseau Numérique à Intégration des Services Marocains (Marnis) dont le coût est estimé à 40 millions de DH. Il consiste à offrir à l'utilisateur un raccordement standard unique permettant de recevoir la voix, les données et les images. Très prisé dans les domaines de téléenseignement et de la visioconférence notamment, il permet ainsi à plusieurs intervenants réunis dans des salles différentes de se voir et de communiquer.
    Autre service lancé: l'annuaire électronique permettant d'accéder à l'annuaire officiel des abonnés du téléphone. Il s'agit d'un journal électronique comprenant les services de télécommunications et leurs tarifs, la table des localités et les indicatifs de zones. Ce fichier est présenté comme un élément d'incitation au développement du service vidéotex. Cet annuaire sera la première banque de données du pays et jouera le rôle de locomotive de développement de l'écrit. Une convention de coopération passée entre l'Office et le Ministère de l'Enseignement Supérieur a permis aux chercheurs de l'Université Mohammed V de développer un logiciel d'arabisation du Vidéotex. La mise en place de cet annuaire a nécessité 6 millions de DH.
    Le lancement de ces trois services a coïncidé avec l'inauguration du siège de l'Office. Ce nouvel immeuble est doté d'un réseau multimédia pour que l'Office puisse jouer un rôle qualifié d'avant-garde dans l'intégration et l'utilisation des technologies de l'information. Il est équipé d'un système de câblage dit évolutif permettant d'intégrer une grande variété d'équipements et de services.

    Mohamed CHAOUI.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc