×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Dossiers

L'ONEP règne en maître sur le marché de la distribution et de la production

Par L'Economiste | Edition N°:617 Le 15/10/1999 | Partager


· Près de 648 millions de m3 produits par an, 16 millions d'habitants et 326 villes et centres desservis...
· La micro-entreprise d'intervention rapide et le garde-fontaine, les nouveaux métiers de l'eau


Combien de Marocains n'ont pas accès aujourd'hui à l'eau potable? Difficile de répondre à cette question. Cependant, les statistiques disponibles montrent que plus de la moitié des Marocains sont desservis totalement ou partiellement par l'Office National de l'Eau Potable (ONEP) qui s'impose comme le premier opérateur à l'échelle nationale. Le reste est assuré par les communes et d'autres intervenants.
Créé en 1972, l'ONEP n'a pourtant réellement démarré sa politique de généralisation de l'accès à l'eau potable qu'en 1983. C'est en effet à cette date qu'une opération a été lancée pour permettre aux couches sociales à revenu limité, moyennant un crédit étalé sur 66 mois, d'accéder au réseau. Le monde rural n'a pour sa part été concerné par les programmes de l'Office qu'à partir du début des années 90.
Aujourd'hui, l'ONEP intervient dans 326 villes et centres dont 244 où il assure aussi bien la production que la distribution. Les régies (au nombre de 15) et les sociétés privées (Lydec à Casablanca et Redal à Rabat) assurent, pour leur part, la distribution dans 82 autres villes et centres. Dans d'autres localités comme Taza, l'Office n'intervient pas.
Au total, la population desservie par l'ONEP est estimée à près de 16 millions d'habitants avec 594.000 abonnés (dont plus d'un million et demi en milieu rural).
L'Office a réalisé en 1998 un chiffre d'affaires de plus d'un milliard et demi de Dirhams et une production de 648 millions de m3 dans les 37 stations de traitement et les 8 stations de déminéralisation et de dessalement.
Parallèlement à sa fonction de production et de distribution de l'eau, l'Office a lancé depuis 1996 un programme de promotion d'emploi. Celui-ci a permis, à fin décembre 1998, la création de 87 micro-entreprises exerçant dans les petits centres. A terme, le programme vise la création de 5.600 entreprises réparties sur l'ensemble du territoire. Les métiers développés concernent notamment les domaines de travaux de réseaux d'eau potable, d'entretien des équipements hydro-mécaniques et de travaux d'entretien des bâtiments.
Par ailleurs, l'Office a démarré un autre programme en 1989 qui concerne la mise en place de gardiens-gérants des bornes fontaines dans les localités alimentées par ces dernières. L'objectif de ce système est, d'une part, de palier les dégradations des installations et, d'autre part, de garantir la pérennité du service et assurer la vente d'eau. S'y ajoutent la limitation du gaspillage de l'eau et la protection de l'environnement immédiat des ouvrages hydriques. C'est ainsi qu'à fin 1998, près de 1.100 postes ont été créés.

Aniss MAGHRI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc