×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Entreprises

L'ONE sort un projet de ses tiroirs·

Un appel d'offres pour la réalisation d'une station de transfert d'énergie par pompage

Par L'Economiste | Edition N°:460 Le 10/03/1999 | Partager

· Une station de transfert d'énergie par pompage, une première au Maroc
· 450 mW en plus sur le réseau d'ici 2003


L'agenda de mars est chargé pour l'Office National d'Electricité. L'Office s'apprête à lancer un appel d'offres pour la réalisation d'une station de transfert par pompage (STEP), baptisée Afourer II. L'appel d'offres est prévu pour la mi-mars. Situé à 30 km de Béni-Mellal dans la Province d'Azilal, ce projet doit fournir 450 mW. D'une manière pratique, le principe consiste à utiliser de l'énergie moins coûteuse en heures creuses pour pomper de l'eau vers un réservoir en hauteur et de returbiner l'eau en heures de pointe pour substituer l'énergie ainsi produite à celle plus coûteuse des groupes de pointe. La courbe de charge de l'électricité constituant un point noir pour l'ONE, l'écart entre l'appel de puissance durant les heures de pointe et les heures creuses est important, le pic se situant entre 17 heures et 22 heures.
L'introduction des STEP dans le système marocain doit permettre d'améliorer sensiblement la courbe de charge. En réalité, ce projet existe depuis 1981. Le site choisi à l'époque avait été celui de la retenue Allal El Fassi sur l'Oued Sebou. Mais la faisabilité du projet baptisé alors El Menzel n'avait pas été démontrée.

Investissement de 2 milliards de DH


Il a été révisé en 1997 compte tenu des progrès réalisés dans le domaine de réalisation des STEP.
Un autre site concurrentiel à celui d'El Menzel a été localisé, c'est celui d'Afourer à Bine El Ouidane (centre du Maroc entre Azilal et Béni-Mellal). Il présente l'avantage de disposer de hauteur de chute importante et d'être à 5 km d'un poste de raccordement. Une usine existe déjà sur ce site: Afourer I.
Le projet, dont le coût est estimé à 2 milliards de DH avec un TRI (temps de retour sur investissement) de près de 18%, consiste à installer une STEP et une nouvelle usine à Afourer qui permettrait de produire 450 mW pour un investissement de plus d'un million de DH.
En heures creuses, la station pompe une partie du débit provenant de la retenue d'Aït Ouarda (32m3/seconde sur 43m3/s). Cette eau est stockée dans un bassin supérieur. En heures de pointe, celle-ci est turbinée à la fois par la STEP sous une hauteur de chute d'environ 600 m et en série avec la STEP par l'usine Afourer II sous une hauteur de chute de 200m.
L'eau turbinée par la STEP et Afourer II est restituée au canal d'irrigation à travers un bassin de démodulation.
L'étude du préfaisabilité s'est achevée en avril 1998. La réalisation doit s'étaler jusqu'en 2003. Les travaux devraient démarrer en décembre 1999 tout au plus.

Fatima MOSSADEQ


  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc