×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

Loin de l'ONU, l'Irak s'embrase

Par L'Economiste | Edition N°:1610 Le 26/09/2003 | Partager

. Akila Al Hachimi a succombé à ses blessures. Les divergences mondiales sur le sort du pays persistentAkila Al Hachimi, membre du Conseil de gouvernement transitoire irakien blessée samedi dernier à Bagdad dans un attentat, est décédée hier jeudi des suites de ses blessures, a annoncé l'administrateur américain pour l'Irak Paul Bremer.“Le peuple d'Irak a perdu aujourd'hui une championne et une pionnière de la liberté et de la démocratie”, a déclaré Bremer dans un message de condoléances aux Irakiens. “Au nom de l'Autorité provisoire de la coalition américano-britannique, et de tous ses membres, j'adresse mes condoléances sincères à sa famille, au peuple irakien et au Conseil de gouvernement”, a indiqué l'administrateur américain. Al Hachimi avait été blessée par plusieurs balles le 20 septembre par des hommes armés qui avaient tiré sur son escorte alors qu'elle venait de quitter son domicile à Bagdad. Quatre autres membres de sa suite, dont deux chauffeurs, avaient été blessés dans la fusillade. La tentative d'assassinat d'Al Hachimi, haute responsable du ministère des Affaires étrangères sous le régime de Saddam Hussein, qui a ensuite rejoint le Conseil de gouvernement, est la première qui ait lieu contre un des responsables irakiens désignés par les Etats-Unis.Par ailleurs, une explosion a secoué hier jeudi un hôtel de Bagdad où séjourne une équipe d'une chaîne de télévision américaine, tuant une personne. Une bombe a explosé peu avant 07h00 (03h00 GMT) devant un hôtel abritant une équipe de la télévision américaine NBC, tuant un employé et blessant deux personnes dont un journaliste étranger, dans ce qui constitue le premier attentat à l'explosif contre des médias étrangers à Bagdad, selon la police irakienne.Entre-temps, à New York, où se tient la 58e Assemblée générale de l'ONU, les Etats-Unis et les adversaires de la guerre en Irak (Paris, Berlin et Moscou) ont cherché à mettre une sourdine à leurs désaccords et promis d'oeuvrer de concert pour une nouvelle résolution, sans toutefois faire état de progrès sur le fond. Le président américain George W. Bush et le chancelier allemand Gerhard Schröder ont estimé, lors de leur première rencontre en 16 mois, que la page des divisions sur l'Irak était tournée.Peu après une rencontre avec Schröder et le dirigeant russe Vladimir Poutine, le président français Jacques Chirac a déclaré que les trois pays voulaient oeuvrer pour l'adoption d'une nouvelle résolution sur la stabilisation et la reconstruction en Irak.(AFP)

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc