×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Economie Internationale

    L'Institut de Finance Internationale prévoit une inflation de 750% dans les pays de l'ex-URSS

    Par L'Economiste | Edition N°:17 Le 20/02/1992 | Partager

    L'ECONOMIE de l'ex-URSS ne s'améliorera pas en 1992. Celle-ci connaîtra en effet, une nouvelle chute de la production et une envolée de l'inflation.
    D'après l'Institut de Finance International (IFF), la situation économique de la CEI devrait se dégrader en raison notamment de «la désorganisation des liens commerciaux entre ces nations et de l'aggravation de la pénurie de matériels».
    La Russie, où l'activité économique connaîtrait une chute de 15% malgré la mise en place d'un programme de réformes, verrait son taux d'inflation atteindre un plafond de 750% en 1992 contre 91% l'année écoulée.
    Toujours d'après le IFF, la situation actuelle de la CEI aura des retombées évidentes sur l'accès au crédit. Le montant de ces derniers ne devrait pas dépasser les 10 milliards de Dollars cette année. Vu l'importance de l'instabilité macro-économique des ex-républiques soviétiques, le rôle des institutions internationales ne peut être que limité. En dépit de cela, l'IFF estime que la Russie devrait être en mesure de payer la totalité des intérêts sur sa dette extérieure.

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc