×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

L'inflation contenue à 1% en 2005

Par L'Economiste | Edition N°:2197 Le 20/01/2006 | Partager

. 2% attendus en 2006 . Les prix ont flambé, particulièrement à Agadir et Marrakech en 2005Le taux d’inflation mesuré par l’indice du coût de la vie (ICV) a atteint 1% au terme de l’année 2005. Soit exactement le taux mentionné dans le Rapport économique et financier accompagnant le projet de Budget 2006. Rappelons, toutefois, que la loi de Finances 2005 tablait sur une inflation de 2%, soit le même taux attendu pour cette année qui commence. En 2004, l’ICV s’était inscrit en hausse de 1,5%. Ce taux correspond d’ailleurs à la moyenne enregistrée sur la période 2001-2004, toujours selon le même rapport. Entre 1997 et 2000, il était de 1,6%. Cette tendance s’explique par «la mise en œuvre d’une politique monétaire appropriée», note le document. Celle-ci a été conjuguée à des niveaux de déficit budgétaire soutenables qui ont, à leur tour, permis de contrebalancer les effets de tensions sur les marchés. Tensions provoquées par une demande intérieure plus soutenue et par le réajustement à la hausse des prix des produits pétroliers.Le niveau d’inflation atteint en 2005 ne manquera pas de surprendre la ménagère qui, elle, voit son panier se vider un peu plus, d’un mois à l’autre, du fait des augmentations sournoises des prix. Selon le Haut-Commissariat au Plan (HCP), les produits alimentaires n’ont augmenté que de 0,3% sur toute l’année alors que ceux non alimentaires ont progressé de 1,5%.C’est le groupe «transport et communication» qui a enregistré la principale augmentation avec 4,5%. Viennent après les sous-groupes «habitation» (+1,3%), «soins médicaux» (+1,1%), «équipements ménagers» (+1,0%), «loisirs et culture» (+0,9%), «autres biens et services» (+0,9%) et «habillement» (+0,7%).Pour leur part, les indices moyens annuels enregistrés dans les villes ont connu des variations allant de 0,5 à 1,5%. Les taux d’accroissement les plus importants ont été constatés à Agadir (+1,5%), Marrakech (+1,4%) et Tanger (+1,2%). Casablanca et Rabat ont enregistré des augmentations de 1%. Par contre, les taux d’accroissement les moins importants ont été relevés à Meknès (+0,7%), Kénitra (+0,6%) et Fès (+0,5%).A noter que pour le seul mois de décembre, l’ICV a enregistré une régression de 0,4% par rapport au mois de novembre de la même année. Selon le HCP, cette variation est le résultat de la baisse, à hauteur de 1,1%, de l’indice des produits alimentaires. En revanche, celui des produits non alimentaires a connu une hausse de 0,2% par rapport au mois précédent.J. E. H.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc