×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Libye/Pétrole: Prospection pour 7 sociétés

Par L'Economiste | Edition N°:2428 Le 22/12/2006 | Partager

. Elles ont payé 58 millions de dollars à la signatureDes sociétés d’Asie, d’Europe et du Canada ont remporté mercredi 20 décembre des contrats de prospection pétrolière en Libye après un appel d’offres portant sur 41 blocs pétroliers, a annoncé le président de la Compagnie nationale du pétrole, Choukri Ghanem.«Ces sociétés qui ont remporté les contrats de prospection et de partage de production pétrolière ont payé au total 58 millions de dollars à la signature», a dit le responsable libyen au cours d’une conférence de presse.Il a précisé qu’au total 23 sociétés avaient répondu à l’appel d’offres et que 7 l’avaient remporté. Quatre contrats ont été attribués à quatre sociétés russes, dont Gazprom, et trois autres à une société canado-espagnole, une allemande, Wintershall, et une chinoise, la Compagnie nationale de pétrole de Chine (CNPC), a-t-il ajouté.Choukri Ghanem avait annoncé en juin que son pays souhaitait porter sa production de pétrole brut à deux millions de barils par jour (mbj) en 2007 et jusqu’à trois millions en 2010, contre 1,6 million de barils par jour actuellement.En janvier 2005, lors de son premier appel d’offres pétrolier depuis 40 ans, la Libye avait accordé 15 permis d’exploration à des sociétés étrangères, dont 11 à des compagnies américaines et aucun aux sociétés européennes.En octobre 2005, pour son 2e appel d’offres, elle avait attribué 44 périmètres d’exploration pétrolière à plusieurs sociétés asiatiques, notamment japonaises, et européennes.La société française Total avait obtenu une participation dans un bloc.Les réserves pétrolières prouvées libyennes sont estimées à 36 milliards de barils, selon les chiffres officiels de l’Opep, mais la Libye pourrait receler beaucoup plus de brut, car seul le quart du territoire est couvert par des accords de prospection et de production. Le pays possède également des réserves de gaz naturel estimées à 1.314 milliards de m3.Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc