×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Politique Internationale

Libye
Les combats font rage

Par L'Economiste | Edition N°:3503 Le 07/04/2011 | Partager
Misrata sous les flammes
Pas d’issue en vue

LES forces kadhafistes ont donné l’assaut à Misrata où se déroulent de violents combats dans le centre-ville. Les insurgés essaient inlassablement de renforcer leurs défenses dans l’Est libyen.
Le président du Conseil national de transition (CNT) déclare que la rébellion est prête à un cessez-le-feu à condition que Mouammar Kadhafi quitte la Libye et que ses forces se retirent des villes sous leur contrôle. On ignore si cette offre s’inscrit dans une campagne diplomatique plus large pour mettre fin au conflit qui semble s’enliser sur le front militaire. Les rebelles de Misrata avancent que les forces libyennes, utilisant chars, lance-roquettes et tirs de mortiers, soumettent à d’intenses bombardements la dernière grande ville de l’Ouest aux mains des insurgés, à 200 km à l’est de Tripoli.
Les troupes loyalistes ont attaqué par l’est et par l’ouest mais également par le nord en venant de la mer. «Ils s’en prennent à tous, même aux civils», a déclaré un insurgé. L’attaque, qui aurait fait plusieurs morts dont un enfant de six ans selon un porte-parole des opposants, aurait été repoussée. Les rebelles affirment tenir le centre de la ville ainsi que le quartier du port.
Sur le front Est, les rebelles ont acheminé du matériel lourd et d’anciens officiers s’efforcent d’organiser les forces insurgées afin de reprendre l’initiative face aux loyalistes.
Dans leur ligne de mire, le contrôle du port pétrolier de Brega, pris alternativement par l’un et l’autre camp ces dernières semaines et où des combats se poursuivent. Mais le terrain s’enlise. Aucune issue ne se dessine pour l’instant.
Les forces pro-Kadhafi sont en train de reprendre les grandes villes et de massacrer les résistants. Entre-temps, en Europe, les déclarations se poursuivent. Londres et Paris se consultent sur la suite des événements. Sans trop savoir où aller.

K. S.

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc