×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

Libye: Syrte, capitale africaine

Par L'Economiste | Edition N°:1712 Le 25/02/2004 | Partager

. Sommet extraordinaire africain à l'invitation du colonel KadhafiUNE quarantaine de chefs d'Etat et de gouvernement africains sont attendus vendredi et samedi prochains à Syrte (Libye) à un sommet extraordinaire de l'Union africaine (UA) particulièrement consacré à l'eau, à la défense et à la sécurité sur le continent, à l'invitation du colonel Mouammar Kadhafi.Les cinquante-trois pays membres de l'UA ont annoncé leur participation au sommet, selon le ministère libyen des Affaires étrangères.Au siège de l'UA, à Addis-Abeba, on confirme la présence de 39 chefs d'Etat et de gouvernement, sans préciser lesquels “pour des raisons de sécurité”. Mais, selon des sources officielles dans plusieurs pays africains, le sommet devrait réunir au moins les présidents d'Afrique du Sud, du Burkina-Faso, du Burundi, du Cap-Vert, de Djibouti, de l'Erythrée, de Madagascar, du Mali, du Mozambique, du Niger, du Nigeria, de l'Ouganda, du Rwanda, du Sénégal et le Premier ministre éthiopien Meles Zenawi. La première journée, vendredi, sera consacrée aux dossiers de l'agriculture et de l'eau, sur ce continent dont 80% des habitants sont des petits cultivateurs et où la sécheresse est un problème chronique dans de nombreuses régions.La défense et la sécurité du continent seront au programme de samedi. Khadafi devrait réussir à faire inscrire à l'ordre du jour son plan d'une armée panafricaine unique, selon des sources au siège de l'UA. Mais ce projet devrait être rejeté, car jugé irréalisable et trop cher, ajoute-t-on. L'UA se dirigera plus probablement vers une force d'alerte continentale, dont les missions iront d'une recommandation pour le déploiement d'une mission de l'ONU de maintien de la paix, à l'intervention dans un Etat membre, même sans invitation, dans le cas d'un génocide ou d'autres crimes contre l'humanité. (AFP)

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc