×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Libye: La levée de l'embargo retardée

Par L'Economiste | Edition N°:1585 Le 22/08/2003 | Partager

. La France hésite a donné son soutien Après avoir observé une minute de silence à la mémoire des victimes de l'attentat contre son QG de Bagdad qui a fait au moins 20 morts mardi dernier, le Conseil de sécurité a décidé mercredi dernier d'envisager le report du vote sur la levée des sanctions contre la Libye. L'objectif étant de donner à la France davantage de temps pour obtenir une meilleure indemnisation des familles des victimes de l'attentat contre un avion d'UTA en 1989. A la demande de la France, le Conseil a suggéré à la Grande-Bretagne et à la France de tenter de parvenir à un accord sur un délai raisonnable.Le Royaume-Uni avait déjà déposé au Conseil de sécurité des Nations unies un projet de résolution sur la levée définitive des sanctions. Et ce, après la reconnaissance par la Libye de sa responsabilité et son engagement de verser 2,7 milliards de dollars aux familles des victimes, suite à l'attentat perpétré contre un avion au-dessus de la ville écossaise Lockerbie en décembre 1988 (270 morts dont 57 Français). «Tous les membres du Conseil sont convenus que l'échéancier doit être modifié pour tenir compte des besoins de la France», a déclaré à la presse l'ambassadeur de France Michel Duclos. «Nous soutiendrons la résolution (sur la levée des sanctions) dès que nous obtiendrons un accord équitable pour les victimes du vol d'UTA».par ailleurs, la Libye a commencé à transférer à la Banque des règlements internationaux les 2,7 milliards de dollars d'indemnités qu'elle s'est engagée à verser en faveur des familles des victimes de l'attentat de Lockerbie, a-t-on appris mercredi de source officielle américaine.Synthèse L'Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc