×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Liaisons louées internationales
Coup de pouce pour les centres d’appels

Par L'Economiste | Edition N°:2021 Le 16/05/2005 | Partager

. Une réduction de 13% leur est accordée . Maroc Telecom veut renforcer l’attractivité du MarocLES directeurs des centres d’appels peuvent se frotter les mains. Maroc Telecom vient d’annoncer une baisse significative des tarifs des liaisons louées internationales à partir du 1er juin. Cette nouvelle baisse est de l’ordre de 13%, “ce qui porte le taux de la remise dont bénéficient les centres d’appels à 35% par rapport aux tarifs standard”, indique-t-on auprès de Maroc Telecom. L’opérateur historique propose également aux professionnels des call centers “une offre technique et commerciale conforme aux standards internationaux”. La direction cite le One Stop Shopping qui propose un guichet unique pour les liaisons louées internationales à destination de la France. “Cette solution remporte un grand succès, car elle facilite la gestion opérationnelle pour les clients”, explique Maroc Telecom. A travers cette baisse, l’opérateur historique entend renforcer l’attractivité du Maroc en tant que terre d’accueil des centres d’appels. Une attractivité qui commence néanmoins à souffrir de la concurrence d’autres pays comme la Tunisie, le Sénégal ou encore l’île Maurice. Malgré des atouts indéniables (qualité des ressources humaines, bon niveau en langue française entre autres), l’activité au Maroc pèche par le coût, estime un spécialiste du secteur. Selon lui, un téléopérateur coûte au Maroc près de 700 euros, alors qu’en Tunisie, la moyenne est de 400 euros TTC. “Le raisonnement est très simple: si une société a choisi de quitter son pays d’origine, où ses charges salariales s’élevaient à 2.000 euros en moyenne, une deuxième, voire troisième délocalisation lui permettant toujours de réduire ses charges, est tout à fait envisageable”, explique ce professionnel.L’annonce de la baisse des tarifs des liaisons louées internationales coïncide avec le 2e Salon international des centres d’appels et de contact (Siccam), qui a eu lieu du 12 au 14 mai à Casablanca. Signalons que le Maroc compte actuellement plus d’une centaine de centres d’appels délocalisés. Ces derniers opèrent en particulier pour le compte d’entreprises françaises et espagnoles et sont majoritairement installés dans l’axe Casablanca-Rabat. Les centres d’appels réalisent un chiffre d’affaires global de 800 millions de DH environ. Ils assurent quelque 10.000 emplois dans le pays.Naoufal BELGHAZI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc