×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Lesieur épure ses eaux industrielles

Par L'Economiste | Edition N°:1806 Le 07/07/2004 | Partager

. Une station d’assainissement est installée au cœur de son usine. Les eaux traitées versent dans le réseau de Lydec. Coût du projet: 20 millions de DH Pour une production propre dans les entreprises industrielles, Lesieur Cristal, l’une des grandes entreprises de production des huiles et savons, dote son usine de Aïn Harrouda d’une station d’épuration des eaux industrielles rejetées par les installations de production. La démarche est on ne peut plus salutaire, peu de groupes industriels y songent en effet. La majorité d’entre eux déversent directement leurs rejets dans les rivières ou dans des puits aménagés pour l’occasion, avec tous les risques que cela représente pour la nappe phréatique.La station mise en place par Lesieur est équipée des toutes dernières technologies de retraitement et d’épuration des eaux, dont les normes doivent répondre à des standards préétablis. Selon le management de Lesieur, “la station est la première du genre au Maroc”.La nouvelle installation de Lesieur entre dans le cadre de la démarche globale qualité dans laquelle elle s’est engagée depuis quelques années. Aboutissement d’un projet initié en 2002, cette initiative s’inscrit dans le cadre du programme global de mise à niveau et de modernisation des installations industrielles et de l’environnement immédiat de l’entreprise. Lesieur est en fait soucieuse de préserver son entourage et la qualité de vie au sein de son usine. Le 30 juin 2004, une cérémonie de signature de la convention de coopération a réuni Ahmed Rahhou, PDG de Lesieur Cristal, et Guy Canavy, DG de Lydec, en présence des représentants du ministère de l’Environnement, et du Fodep (fonds de dépollution industrielle). Cette convention est l’aboutissement d’un long travail de partenariat aussi avec le ministère de l’Environnement et le LPEE, dont se félicitent toutes les parties prenantes.Le coût d’installation de cette station équipée des toutes dernières techniques d’épuration et de retraitement atteint 20 millions de DH. Le projet est cofinancé par Lesieur Cristal et le Fodep, avec le soutien technique de Lydec. Cette installation, l’une des plus importantes et plus performantes stations d’épuration d’eaux industrielles, est raccordée au réseau d’assainissement. Les contrôles de stabilisation concluants effectués durant toute une année par le LPEE ont permis son raccordement au réseau de Lydec. La nouvelle installation de Lesieur, d’une capacité de traitement allant jusqu’à 1.450 m3 par jour, permet d’éliminer les éléments polluants des eaux usées industrielles et d’amener leur qualité aux critères environnementaux au niveau international. Ces eaux retraitées peuvent ainsi être déversées directement dans le réseau des eaux usées de Lydec. A noter également que cette dernière procède au traitement et à l’épuration des eaux usées de la ville de Casablanca avant de les déverser en mer. Bouchaïb EL YAFI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc