×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Les voyagistes français découvrent le Détroit

Par L'Economiste | Edition N°:2030 Le 27/05/2005 | Partager

. Ils ont tenu leur forum de l’innovation. Une aubaine pour la promotion de la ville Du jamais vu à Tanger, une centaine d’opérateurs de l’industrie touristique française (tour-opérateurs, transporteurs aériens et maritimes, agences de voyages, entre autres) se sont donné rendez-vous à Tanger. Ils se sont rencontrés dans le cadre du sixième forum des “Pionniers de l’innovation’’, un rendez-vous annuel organisé par Strategos, une revue stratégique sur le tourisme et son industrie. Cette réunion, une sorte de grand séminaire annuel, se propose, selon son organisateur, Pierre Amalou, “d’apporter une réponse à une problématique commune”. Cette année, c’est la thématique de la performance durable qui est mise en avant. Réunis en commissions, les décideurs français de l’industrie touristique tenteront de répondre à diverses questions, notamment comment accéder à la performance durable, tout en effectuant une exploitation rationnelle des ressources financières et humaines. C’est la deuxième fois que ce forum se tient au Maroc. En 2003, c’était la ville d’Agadir qui avait recueilli les faveurs des organisateurs, après trois réunions consécutives en Tunisie. Cette année, le choix s’est porté sur Tanger. Et ce n’est pas fortuit, note Amalou. “Il y a 25 ans que je ne suis pas venu à Tanger et l’on peut remarquer que beaucoup de choses ont changé depuis”, explique-t-il. “Je voulais présenter à mes pairs un nouveau Tanger dynamique et attractif”, avance encore Amalou.La ville commence à s’activer en effet en matière de tourisme, la côte Atlantique accueille quant à elle pour plus de 8 milliards de DH d’investissements entre opérateurs espagnols et qataris, en plus des projets millionnaires de Ghandouri et de Tanger City Center. Des arguments présentés par le Centre régional d’investissement de Tanger-Tétouan et qui ne sont pas tombés dans le vide, à voir l’intérêt des opérateurs français. Pour le secteur touristique marocain, ce conclave de décideurs français est une aubaine, note Samira Ktiri, directrice commerciale du Movenpick Hotel, hôte de l’événement. “Il s’agit de montrer ce que le secteur marocain, Tanger et sa région, en particulier savent faire”, explique Ktiri. D’autant plus que l’événement est de taille, vu que près de trois quarts des visiteurs français du royaume passent par les opérateurs français présents. Afin de mieux faire connaître la région, les organisateurs ont prévu des escapades dans l’arrière-pays dont la ville d’Asilah. Ils auront aussi la possibilité de visiter des hôtels de la ville, tels le Minzah ou l’Oumnia Puerto, ou le mythique Mirage. L’événement a compté dans son organisation avec la participation du Conseil régional du tourisme, de RAM qui a assuré le transport aérien ainsi que de l’ONMT.


Le tourisme redémarre

Cela a tardé, mais enfin, la ville sort de sa léthargie et se réveille. Les événements d’animation ne manquent pas et constituent un excellent motif d’attraction. L’Atlas Cup de RAM, le Golf Trophy, ou encore le Tanjazz. Pour cette édition, il semble que de nouveaux records en assistance seront atteints. Déjà, les hôtels affichaient complet pour ce week-end, ce qui n’était pas sans fâcher les clients traditionnels de la ville. De notre correspondant, Ali ABJIOU

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc