×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Entreprises

    Les Suisses veulent développer le partenariat par le savoir-faire

    Par L'Economiste | Edition N°:500 Le 05/05/1999 | Partager

    · La deuxième édition de Swiss Technology a connu la participation de 25 exposants
    · La Suisse, deuxième pays novateur au monde après le Japon
    · La balance commerciale reste largement en faveur des Suisses


    La deuxième édition de Swiss Technologie (la première avait eu lieu en 1997) s'achève aujourd'hui. Trois jours durant, les participants au nombre de 25 et représentant divers secteurs d'activités ont exposé à l'Hôtel Hayatt Regency de Casablanca.
    Cinq entreprises sont venues de Suisse pour participer à la manifestation. Leurs domaines d'activités concernent les solutions de dosage pour les procédés industriels, le transport-transit, l'instrumentation médicale, la gestion des systèmes et réseaux d'électricité, de gaz et d'eau ainsi que la coutellerie. Etait présent également l'Office Suisse d'Expansion Commerciale (OSEC).

    Importante progression des échanges commerciaux en moins de dix ans


    Parmi les autres exposants, des filiales d'entreprises suisses installées au Maroc. Il s'agit par exemple de Swissair qui a profité de l'occasion pour afficher ses promotions pour l'été 1999.
    "Ce salon exprime l'intérêt de l'industrie suisse à développer des relations de partenariat au Maroc", indique M. Henri Cuennet, ambassadeur de Suisse au Maroc. Et d'ajouter que la Suisse figure au deuxième rang des nations les plus novatrices au monde, après le Japon. Le partenariat peut donc être réalisé dans beaucoup de domaines via le savoir-faire suisse.
    Les échanges commerciaux entre les deux pays ont connu une progression importante. "En moins de dix ans, les exportations de la Suisse vers le Maroc ont doublé et celle du Maroc à destination de ce pays ont quadruplé", souligne M. J.R. Campriche, président de la Chambre de Commerce Suisse au Maroc.
    Les exportations marocaines à destination de la suisse ont progressé de près de 25% entre 1997 et 1998. Toutefois, la balance commerciale reste largement en faveur des Suisses. En 1997, les importations marocaines se sont chiffrées à 807,7 millions de DH.
    Les exportations, quant à elles, n'ont pas dépassé 301,1 millions de DH. Le déficit commercial pour le Maroc a été alors de l'ordre de 506,6 millions de DH.
    Par ailleurs M. Cuennet a annoncé que le gouvernement suisse a décidé de contribuer à hauteur de 515.000 Dollars à un projet de partenariat avec, entre autres, le CMPE (Centre Marocain de Promotion des Exportations). Ce projet concerne le renforcement des compétences humaines des organismes d'assistance technique aux entreprises.

    Hicham RAÏQ

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc