×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    De bonnes sources

    Les scoops du jour

    Par L'Economiste | Edition N°:3504 Le 08/04/2011 | Partager

    Activités royales


    Le Souverain a pris connaissance, jeudi 7 avril, à la municipalité de Lahraouiyine à Casablanca, du programme de résorption des bidonvilles dans la région, doté d’un investissement global de près de 4,85 milliards de DH. Le gouverneur-directeur général de l’Agence urbaine de Casablanca, Mohamed Aouzai, a présenté à cette occasion les grandes lignes du programme qui bénéficiera à 45.920 ménages vivant en bidonvilles. Le Souverain a présidé, le jour même, la cérémonie de signature de la convention de partenariat relative à la réalisation de la première tranche des opérations de relogement des ménages issus des bidonvilles de la région du Grand Casablanca et a donné le coup d’envoi du projet immobilier Al-Fadl d’un coût global de 293 millions de DH.



    • Assurances/intermédiaires: Seules les fonctions support sont délocalisables
    Les intermédiaires en assurances sont autorisés à «délocaliser» certaines de leurs activités dans d’autres locaux. C’est le cas par exemple du département comptabilité ou informatique. Cette décision vient d’être officialisée via une circulaire du ministère des Finances. Mais l’opération d’assurance n’est possible que dans les locaux pour lesquels l’agrément a été accordé. Et ce, conformément au code des assurances.

    • Dialogue social: Revalorisation du Smig et de la pension minimale

    IPE (indemnité pour perte d’emploi), augmentation du Smig, relèvement de la pension minimale… Lors de la réunion de la commission chargée du secteur privé du jeudi 7 avril, plusieurs propositions ont été mises sur la table. C’est le cas d’une possible augmentation des pensions de retraite d’un minimum de 600 à 800 dirhams et l’abandon de la condition de 3.240 jours ouvrant droit à une retraite au niveau de la CNSS. Les discussions ont également porté sur la liberté syndicale et l’indemnité pour perte d’emploi pour laquelle un fonds d’amorçage sera mis en place au démarrage. Il sera alimenté par l’Etat.

    • Marché monétaire: BAM injecte 19 milliards de DH
    Les interventions de Bank Al-Maghrib sur le marché monétaire progressent. Au cours du dernier appel d’offres, BAM a servi 19 milliards de DH au titre des avances à 7 jours au taux de 3,25%. Le montant demandé par les banques s’est chiffré à 35,44 milliards de DH.

    • Accréditation: Sothema attend le OK américain
    Pour diversifier ses débouchés, Sothema multiplie les demandes d’accréditation. Après la Belgique, l’Allemagne ou encore l’Algérie, le laboratoire marocain a entamé des démarches dans ce sens pour commencer à exporter aux Etats-Unis.

    • Le nouveau tour de table de Sindibad

    La société «Parc et tertiaires», chargée de l’aménagement et de l’équipement du nouveau parc Sindibad à Casablanca, vient d’annoncer son nouveau tour de table. Le consortium regroupe désormais trois entreprises (Alliances 50%, Dev Park du groupe FinanceCom 25% et Somed 25%) au lieu de quatre. C’est Palmeraie Développement qui s’est retirée du projet en cédant ses parts (25%) à Alliances. Pour l’heure, les études relatives à la partie tertiaire du projet se poursuivent conformément au planning arrêté. Aussi, le consortium envisage de déposer, fin mai 2011, les dossiers pour obtenir les autorisations de construire. A noter que la Compagnie des Alpes se charge de la réalisation des études et de l’exploitation future du nouveau parc.

    • Sindibad: Deux sociétés créées
    Deux nouvelles sociétés viennent d’être créées dans le cadre de la convention qui a été signée en décembre 2010 pour la réalisation du projet «Sindibad». Il s’agit de «SindiParc» pour l’aménagement du parc et «Sindibad Beach Resort» pour la réalisation de la partie résidentielle. Alliances, Somed et Dev Park du groupe FinanceCom en sont les trois actionnaires. La création de ces deux sociétés impliquera le nantissement de leurs capitaux au profit de Casa Aménagement, maître d’ouvrage du projet. L’objectif est d’assurer la réalisation des objectifs retenus dans la convention.

    • Une station d’épuration à Kénitra
    Une station de traitement des eaux usées devrait voir le jour à Kénitra. Les initiateurs sont la Compagnie marocaine des cartons et papiers (Cmcp), l’Agence du bassin du Sebou et le secrétariat d’Etat chargé des eaux et le Fodep. La station a nécessité un investissement de l’ordre de 50 millions de DH et devrait être opérationnelle dès l’été prochain.

    • Un nouveau siège pour le CNCE
    Le Centre national du commerce extérieur (CNCE) devrait emménager dans des locaux flambant neufs au plus tard fin avril.
    Plus spacieux, le nouveau siège est situé à l’espace Les Patios, au quartier Hay Riad à Rabat. Le déménagement se justifie par la prochaine transformation du CNCE, qui deviendra l’Observatoire marocain du commerce extérieur.
    La nouvelle institution devrait renforcer ses effectifs en prévision de ses nouvelles missions. Le décret y afférent est d’ailleurs sur le bureau du secrétariat général du gouvernement (SGG).

    • Reda Chami en prospection aux Etats-Unis
    Ahmed Reda Chami, ministre du Commerce et de l’Industrie, entamera à partir de samedi 9 avril un road-show d’une semaine aux Etats-Unis. Accompagné d’une délégation d’hommes d’affaires, il doit rencontrer des investisseurs américains dans les secteurs de l’automobile, de l’électronique, de l’aéronautique et de l’offshoring.

    • Logement social: Technopolis discute avec Dyar Al Mansour

    La direction de Technopolis est en négociations avec Dyar Al Mansour, filiale de la CDG. La coopération portera sur la construction de logements sociaux dans la région de Bouknadel au profit des employés des entreprises installées au parc. Le site sera à 10 km du Technopolis. Les termes de l’accord restent à finaliser mais il est d’ores est déjà question de 1.000 logements

    • Casablanca: Le chantier du bowling à l’arrêt?
    Les travaux du chantier du bowling sur la corniche de Casablanca sont à l’arrêt depuis plusieurs mois. Les ouvriers ont déserté les lieux et les machines ne tournent plus.
    Contacté, le directeur de la société Strike International, Eric Jansens (actuellement à l’étranger), n’a pas souhaité s’exprimer.
    A noter que l’investissement misé par Strike International s’élève à 50 millions de DH dont 14 millions pour l’acquisition du terrain.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc