×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    De bonnes sources

    Les scoops du jour

    Par L'Economiste | Edition N°:2769 Le 05/05/2008 | Partager

    . Activités royalesSM le Roi a présidé la cérémonie de signature de trois conventions dans les domaines des télécommunications et des infrastructures routières lors de sa visite samedi dernier au village d’Anefgou dans la province de Khénifra. Les deux premières conventions visent la desserte en téléphonie et Internet des localités rurales de la province, d’une enveloppe budgétaire de 497 millions de DH. La 3e convention porte sur la réalisation d’une route provinciale, reliant Anemzi et Imilchil par Anefgou sur 65 km, pour un coût global de 188 millions de DH.


    . Bourse: Fin de semaine calme Le marché casablancais a entamé ce mois de mai sur une quasi-stagnation. L’indice de toutes les valeurs Masi a perdu 0,02% à 14.384,49 points. Pour sa part, l’indice des valeurs les plus liquides Madex affiche une contre-performance de 0,03% et clôture la séance à 11.874,89 points. Le volume global de la séance a été relativement faible. Il a à peine atteint 224 millions de DH réalisés exclusivement sur le marché central. Addoha a clôturé sans relief pour se stabiliser à 2.160 DH dans un volume de 52 millions de DH. Itissalat Al-Maghrib a, par ailleurs, pris 0,25% pour clôturer à 199,55 DH dans un volume de 124 millions de DH. La CGI a, pour sa part, gagné 0,18% à 2.267 DH dans un volume très faible de 4 millions de DH. . Incendie Lissasfa: La CNIA couvriraL’assurance est une discipline pas toujours aisée à décrypter. Au point que les indemnisations pour l’incendie de Lissasfa ont eu droit à plus d’une interprétation. Rappelons que deux types d’assurances vont jouer à ce niveau. L’une concerne le risque incendie et couvre les bâtiments et le personnel administratif (pour lesquels on ne déplore aucun blessé). Ce contrat est géré par la CNIA. Selon nos informations, l’assurance jouera à ce niveau. Le bâtiment était assuré pour de faibles montants entre 4 et 5 millions. Certes, le propriétaire avait déclaré un R+3 pour un R+1 et normalement pour cette sous-déclaration les assureurs appliquent ce qu’on appelle la règle proportionnelle. Mais vu la gravité du drame, il y aura une dérogation à ce niveau. Le deuxième contrat d’assurance concerne les accidents du travail. Celle-ci est gérée par Axa et devrait jouer normalement.. Huiles de tournesol: Levée de l’alerte Le ministère de l’Agriculture et de la Pêche maritime a annoncé hier la levée de l’alerte sur les huiles de tournesol. Il précise que les huiles disponibles sur le marché national à partir du 5 mai 2008 peuvent être considérées conformes aux normes sanitaires en vigueur et ne présentent aucun risque pour la santé du consommateur. . Sahara/Walsum: Washington enfonce le clouAprès les déclarations de l’envoyé spécial des Nations unies pour le Sahara, Peter Van Walsum, appuyant la thèse marocaine, c’est au tour du département d’Etat américain d’enfoncer le clou. Lors d’un point de presse,  le 1er mai, son porte-parole a pris soin de réaffirmer la position de Walsum. «Un Etat sahraoui indépendant n’est pas une option réaliste. A notre point de vue, une forme d’autonomie sous souveraineté marocaine reste la seule voie réaliste pour résoudre ce long conflit», a déclaré le porte-parole. Et de préciser également: «Le Maroc a fait une proposition que nous jugeons sérieuse et crédible». . L’hymne national amputé à AlgerLe ministère des Affaires étrangères et de la Coopération a protesté contre l’amputation de la partie finale de l’hymne national samedi dernier à Alger, lors du match qui a opposé l’équipe nationale de football à son homologue algérienne dans le cadre du Championnat d’Afrique des Nations de 2009. L’amputation a porté sur la partie finale de l’hymne qui concerne les symboles fondamentaux de l’Etat: Allah, la patrie et le Roi. . Pétrole: Le Maroc peut-il encore rêver?Huit ans après le «scandale» de Talsinnt, le Maroc est-il prêt à revivre une nouvelle désillusion? Petronas, une société malaisienne de prospection qui entreprend des forages au large des côtes marocaines depuis 4 ans, vient de faire une annonce plus ou moins risquée: «Nous sommes optimistes quant à la possibilité de trouver des réserves de pétrole et de gaz commercialement viables».
    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc