×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

De bonnes sources

Les scoops du jour

Par L'Economiste | Edition N°:2732 Le 11/03/2008 | Partager

. Bourse: La hausse continueLes indices casablancais continuent leur ascension. L’indice de toutes les valeurs Masi a gagné encore 0,21% à 14.529,06 points. Pour sa part, l’indice des valeurs les plus liquides Madex affiche une performance de 0,25% et clôture la séance à 12.029,45 points. Le volume global de la séance a atteint 805 millions de DH dont 58 millions de DH sur le marché de blocs. Il s’agit d’une transaction portant sur 276 obligations Lydec. Addoha a enregistré la performance la plus importante de la séance suite à l’annonce de son nouveau programme de rachat. Le titre a bondi de 4,22% à 4.450 DH dans un volume de 330 millions de DH. Itissalat Al Maghrib a clôturé sans relief à 187,5 DH dans un volume de 85 millions de DH. Concernant les valeurs bancaires, BMCE Bank a pris 0,32% à 3.170 DH dans un volume de 37 millions de DH. . Banques 2007: 9 milliards de résultats Selon les derniers chiffres en possession de BAM, le résultat net des banques à fin 2007 se situe aux alentours de 9 milliards de dirhams. Pour éviter toute confusion, les chiffres communiqués lors de la dernière rencontre avec la presse correspondent aux résultats du premier semestre seulement, soit 4,8 milliards de DH à fin juin 2007.. Le dirham s’est apprécié de 1,2% face au dollarLa Direction des études et des prévisions financières (DEPF), du ministère de l’Economie et des Finances, a indiqué que le dirham s’est apprécié de 1,2% face au dollar américain tandis qu’il s’est déprécié de 0,2% face à la devise européenne.. Maroc/Tunisie: Commission économiqueLa commission de réflexion sur l’impulsion de la coopération économique entre le Maroc et la Tunisie tient sa première réunion jusqu’à aujourd’hui 11 mars à Rabat. Des délégations d’affaires des deux pays y participent.. Méditel: Nouveau président en vueSauf report de dernière minute, le conseil d’administration de Meditel se tiendra vendredi 14 mars à Casablanca. De sources proches du conseil, on dit s’attendre ce jour à plus de visibilité par rapport au choix du nouveau PDG de l’entreprise. . Le groupe «Oetker» distinguéLe Premier ministre, Abbas El Fassi, a présidé, hier à Rabat, une cérémonie de remise du Wissam alaouite de l’ordre d’Officier à Ernst F.Schroder, gérant associé du groupe allemand «Oetker», indique un communiqué de la Primature. El Fassi a souligné les efforts accomplis dans le domaine de l’industrie des phosphates, qui a permis d’établir une jointe-venture entre la CFB Budenheim, filiale du groupe Oetker, et l’OCP et qui a abouti à la réalisation de l’usine Emaphos à Jorf Lasfar, ajoute la même source. . RAM: Perturbations des vols à destination de ParisPlusieurs vols de la Royal Air Maroc à destination des aéroports de Paris-Orly et de Paris-Charles De Gaulles ont connu hier des perturbations en raison des conditions météorologiques défavorables en France, selon la RAM. Des vents «exceptionnels» à l’approche de ces aéroports ont empêché les avions d’atterrir à l’heure, explique la RAM dans un communiqué. Une vigilance orange vent violent a été déclenchée par les autorités françaises dans plusieurs régions, dont celle de l’Ile de France, jusqu’à aujourd’hui, souligne un communiqué de la compagnie.. Majidi rêve d’un brevet anti-diffamationLe président du comité du FUS en a gros sur le cœur. Mohamed Mounir Majidi dit ne plus pouvoir «supporter des attaques sur ma personne et de surcroît injurieuses». Son anecdote en dit long: «S’il existait un brevet pour anti-diffamation, je serais le premier au monde à le déposer». . Les camionneurs en colèreLes chauffeurs de poids lourds ont observé hier une grève. Ils réclament une couverture sociale (la plupart en sont exclus) ainsi que «des horaires de travail corrects». Ils rejettent leur responsabilité quant à l’état mécanique des véhicules qui devrait «incomber aux propriétaires».. Terrorisme: Le frère Raydi condamnéLes trois mineurs impliqués dans les explosions terroristes de mars et avril 2007 à Casablanca viennent d’être condamnés. La Chambre criminelle chargée des mineurs de la Cour d’appel à Salé a ainsi condamné lundi 10 mars et en première instance Youssef Khoudri, à 15 ans de prison, Othman Raydi et Abdelhadi Raibi à 10 ans de réclusion criminelle chacun. Les coupables étaient notamment poursuivis pour «constitution d’une bande pour préparer et commettre des actes terroristes dans le cadre d’un projet collectif visant à porter atteinte à l’ordre public, participation à la fabrication d’explosifs». Rappelons que le 11 mars 2007, Abdelfattah Raydi s’était donné la mort, en actionnant la ceinture d’explosifs qu’il portait sur lui, dans un cybercafé au quartier Sidi Moumen à Casablanca. Son complice Youssef Khoudri avait été blessé par la déflagration avant d’être arrêté par la police.. CSM: Première réunion sous l’ère Radi Le Conseil supérieur de la magistrature tient aujourd’hui 11 mars sa première réunion sous l’ère d’Abdelwahed Radi, le ministre de la Justice. Selon une source ministérielle, l’ordre du jour sera marqué par les mesures disciplinaires qui doivent être prises à l’encontre d’une vingtaine de magistrats. Plus de 600 demandes de mutation seront également étudiées lors de cette réunion. . Al Adl wal Ihssane: 19 autres membres interpellésDix-neuf personnes, membres de l’association non reconnue «Al Adl wal Ihssane» ont été interpellés, dimanche dernier à Nador, alors qu’ils tentaient de participer à une marche de solidarité avec le peuple palestinien. Samedi soir, une descente effectuée dans la localité de Driouech (60 km à l’ouest de Nador) a permis l’arrestation de 25 membres de l’association qui s’étaient rassemblés à l’intérieur d’une maison.


. Smig et CGEMIl faudra peut-être inventer le mot «demi-lecture» pour décrire le phénomène qui vaut que l’on ne lise que la moitié d’une phrase. C’est ce qui est arrivé hier et qui a valu à Moulay Hafid Elalamy, président de la CGEM, d’être assailli d’interventions de la part de certains de ses pairs. A propos du Smig et à la Une de L’Economiste un sous-titre disait en effet que la Confédération était «disposée à discuter sous conditions» (www.leconomiste.com). Les «assaillants» du président n’avaient sans doute lu que la moitié de la phrase et oublié le terme de «conditions», lesquelles ont été longuement exposées dans le corps de l’article. Cet article, entre autres, comparaît l’évolution du Smig et celle de l’indice du coût de la vie tout en relatant avec détail les positions des principaux syndicats et les visions du gouvernement. Moulay Hafid Elalamy rappelle la position de la Confédération à propos du Smig: «Il s’agit d’un faux débat (...) les vrais sujets de la politique de répartition sont d’abord le pouvoir d’achat, ensuite la compétitivité des entreprises et enfin la création d’emplois».
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc